L'ouvreuse adore les comédies musicales, aussi bien au cinéma que sur les scènes spectaculaires du West End londonien. Mais quand elle a vu "Cats" à Londres en 1975, elle n’a pas aimé du tout. Miaou…

Avance rapide, 44 ans plus tard, juillet. La bande-annonce très attendue de la version filmée de "Cats" tombe sur internet. Le film est réalisé par Tom Hooper, d’après la comédie musicale d’Andrew Lloyd Webber basée sur des textes de T.S. Elliot. Il est interprété par – tenez-vous bien - James Corden, Judy Dench, Idris Elba, Jennifer Hudson, Ian McKellen, Taylor Swift, Rebel Wilson, Francesca Hayward et Ray Winstone, pour les noms les plus connus.

Judy Dench / © 2019 Universal Pictures

Tout ce beau monde chantant et dansant est chorégraphié par Andy Blankenbuehler, le chorégraphe de "Hamilton", une des comédies musicales les plus populaires de tous les temps, chantée entièrement en rap. "Cats" est produit par Working Title, Amblin Entertainment (Spielberg), The Really Useful Group (Andrew Lloyd Webber) et Monumental Pictures. Autant vous dire qu’on a mis les petits plats dans les grands pour générer un succès à l’échelle globale, "Cats" ayant été vu sur scène par des millions de gens et dans toutes les langues possibles autour du globe.

Rebel Wilson / © 2019 Universal Pictures

Marie-Amandine a beau ne pas avoir aimé le spectacle sur scène, elle doit avouer que la bande-annonce lui a mis l’eau à la bouche. Les comédies musicales au cinéma sont devenues beaucoup trop rares pour faire la fine bouche, même si le succès fracassant de "The Greatest Showman" (avec Hugh Jackman) a prouvé qu’il existe un public pour ce genre de sauteries. L’ouvreuse a donc savouré le fait que des danseurs incroyables et de très belles voix peuplent la bande-annonce, où on découvre notamment une Judy Dench particulièrement féline, un Idris Elba un tantinet inquiétant, une Jennifer Hudson explosive et un Ian McKellen pour le moins surprenant. Montée sur un rythme endiablé, la bande-annonce a donné envie à votre servante de s’installer dans un fauteuil de cinéma et de savourer "Cats". Hélas, il faudra attendre décembre pour découvrir le film terminé. Patience!

Ian McKellen / © 2019 Universal Pictures

L’ouvreuse comprend parfaitement les gens qui n’aiment pas les comédies musicales. Que l’on n’aime pas "Cats" est tout aussi compréhensible, puisque Madame a fait partie du lot. On a donc deux choix après avoir vu la bande-annonce: Soit on met une croix sur le film et on décide de ne pas aller le voir, soit on se dit, merde, je suis cinéphile, la bande-annonce m’a interpellée, je risquerai donc le coup. Et tant pis si ça me fait chier, bon ou mauvais, je porterai mon jugement une fois que le film sera terminé.

James Corden / © 2019 Universal Pictures

C’était sans compter sur la commune Twitter, qui s’est déchaînée dans les 5 minutes après l’apparition de la bande-annonce. 2 minutes et 22 secondes d’extraits de film et le monde entier y va de son grain de sel. On critique, on assassine, on se plaint de tout et de rien. Du choix des comédiens, des effets spéciaux numériques, des costumes, des danseurs, de l’image trop sombre, on gueule parce que Jennifer Hudson chante comme… Jennifer Hudson. On râle de la présence de Judy Dench (qui avait jadis été engagée pour jouer le rôle sur scène, mais qui s’était foulée la cheville et a donc dû renoncer), on se plaint que James Corden chante (il ne chante pas dans la bande-annonce) et on a même pu lire qu’il était étrange que les queues des chats sortaient de leur cul (!). Et que, de toute façon, les chats ne se comportent pas de cette façon dans la vraie vie. Le seul qui ne s’est pas encore prononcé sur le film est Donald Trump, mais ça ne saurait tarder, dès qu’il aura fini de se lécher le cul mutuellement avec Boris Johnson.

Jennifer Hudson / © 2019 Universal Pictures

Ce qui fait surtout enrager l’ouvreuse, c’est que parmi toutes ces pleureuses frustrées sur internet, il se trouve bon nombre de critiques que Marie-Amandine considérait comme sérieux, mais qui n’arrêtent pas de pernicieusement dénigrer la bande-annonce d’un film qu’ils n’ont pas encore vu. Et de surenchérir tweet après tweet, comme s’ils voulaient dynamiter "Cats" avant même sa sortie. C’est une honte pour une profession qui devrait critiquer les films terminés et non leurs bandes-annonces. Dans le cas de tous ces chats de gouttière miaulant à tue-tête, le fait d’appeler un chat un chat avant même de le rencontrer n’est guère plus que du pipi de chat.

Marie-Amandine
Pussy Galore