La nouvelle aventure du duo Ratchet & Clank en met plein les yeux sur PS5, en plus de bien exploiter la manette de la console. On est séduit.

CE QU'ON EN PENSE

Voilà le jeu qu'on aurait aimé voir au lancement de la PS5 en novembre dernier. Ce Ratchet & Clank : Rift Apart ressemble à une véritable démo technique de la console de Sony, pour ceux qui ont la chance d'avoir pu mettre la main sur une PS5 encore trop rare dans les rayons des magasins. Il s'agit là du plus beau jeu auquel on a eu l'occasion de jouer et il faut avouer qu'on ne misait pourtant pas forcément sur le titre d'Insomniac Games.

Avant lui, le sombre Demon’s Souls restait pour nous le plus beau jeu exclusif à la console japonaise. Dans un style radicalement différent, Ratchet & Clank : Rift Apart s'impose comme la nouvelle référence. C'est simple, on a l'impression d'être dans un film d'animation Pixar, oubliant parfois qu'il faut se mettre en action. La qualité des détails se voient jusque dans la fourrure de notre héros, ou dans les reflets (merci le ray-tracing!) au sol ou sur l'armure de métal de Clank. A ce propos, la qualité du titre est un excellent argument en faveur de l'achat d'une télé adaptée aux consoles de dernière génération.

Le jeu envoie la sauce dès les premières minutes: on s'envole, on slide, on se téléporte, on dégomme les ennemis à la chaîne, les armes puissantes illuminent l'écran... Quant aux boss, ils sont toujours aussi barjots. Ratchet & Clank : Rift Apart réunit tout ce qui plaît aux amateurs de la série, de l'action, de l'humour et de la générosité.

RTL

© Sony Interactive Entertainment/Insomniac Games

DE QUOI ÇA PARLE ?

La série existe depuis presque 20 ans et en est à son 14e épisode, en comptant le reboot de 2016. Alors forcément, les références et les clins d'oeil aux précédents opus sont nombreux. Et pourtant, même si l'on n'a pas suivi grand chose des aventures de Ratchet & Clank, respectivement un "lombax", dernier représentant de son espèce, et un robot qui s'est échappé d'une usine de production, on n'est pas largué pour autant.

Ici, l'éternel ennemi du duo, le docteur Néfarious, réapparait en pleine fiesta pour leur voler le "dimensionateur", un casque qui permet de voyager dans n'importe quelle dimension à volonté. Son but: atteindre une dimension où il pourra enfin dominer le monde. C'est assez simple, comme souvent dans cette série qui se destine à un jeune public, même si la qualité des épisodes ont de quoi séduire un public plus large.

Les jeux se sont toujours déroulés dans un univers de science-fiction, dans l'espace, mais le duo est cette fois accompagné d'une mystérieuse Lombax venant d'une autre dimension, Rivet. Ce nouveau personnage apporte un peu de fraîcheur à la série: avec elle, Ratchet & Clank sont amenés à traverser les dimensions, parfois séparés, pour remettre la main sur ce fameux "dimensionateur".

RTL

© Sony Interactive Entertainment/Insomniac Games

COMMENT ON JOUE ?

Mélange de jeu de plate-forme en 3D et de jeu de tir à la troisième personne, Ratchet & Clank: Rift Apart introduit quelques nouveautés dans son gameplay liées aux armes et aux nombreux gadgets que les héros peuvent utiliser. Encore une fois, le jeu fait preuve d'une grande générosité à ce niveau-là.

Surtout, chaque arme a bénéficié d'un travail soigné pour la manette DualSense de la PS5: il faut par exemple "forcer" sur la gâchette de droite pour tirer en continue, ou s'arrêter à mi-course pour lancer une grenade. Ainsi, chaque arme s'utilise de plusieurs façons différentes, en fonction de la pression que l'on exerce sur la gâchette. Les capacités sensorielles de la manette sont également exploitées pour nous faire ressentir la moindre explosion, les boulons que l'on collecte ou l'énergie des failles que l'on traverse. Ce travail offre de superbes sensations manette en main.

Enfin, si le concept de voyages via des failles dimensionnelles enrichit l'expérience, le reste est assez classique: on saute, on slide, on plane, on traverse des obstacles, on résout des énigmes, on canarde tout ce qui bouge en courant sans cesse. Cet épisode a décidemment de l'énergie à revendre !

💖 On aime : Les graphismes à couper le souffle, la générosité du titre, une bonne optimisation de la manette PS5.
💔 On aime moins : un scénario accessoire, quelques bugs (dus à la console?)

RTL

© Sony Interactive Entertainment/Insomniac Games