Si les jeux vidéo prennent également des vacances en été, on en a déniché cinq qui devraient mériter le coup d'oeil.

F1 2021

Au cœur des étés vidéoludiques régulièrement très calmes, la sortie du nouvel opus de Formula One est toujours un événement pour les adeptes de la discipline. Il faut dire que le studio Codemasters maitrise son affaire: cette cuvée 2021 est le 14e titre de la série développé par les Britanniques, spécialisés dans les jeux de course.

Alors que la saison de F1 (la vraie) en sera quasiment à mi-parcours, les joueurs auront droit à un nouveau mode histoire baptisé "Braking Point", dans lequel il faudra d'abord faire ses armes en Formule 2 avant de prétendre à une place dans la catégorie reine. Est-ce l'excellent documentaire de Netflix (Formula 1 : Pilotes de leur destin) qui a donné des idées à Codemasters? Toujours est-il que le développeur promet une immersion dans les coulisses de la F1, même si on attend de voir l'étendu des possibilités et leur impact sur la carrière de notre pilote. Niveau graphismes, on se demande bien ce qui peut encore être amélioré, tant la simulation a atteint un degré de perfection ces dernières années.

Sortie le 16 juillet, sur PC, PS5, Xbox Series, PS4, One.

LITTLE DEVIL INSIDE

C'est devenu une Arlésienne, mais ce petit jeu indépendant devrait bien sortir cet été, en juillet, même si la date exacte n'est pas encore connue. Annoncé en 2015, Little Devil Inside intrigue autant qu'il enthousiasme les amateurs de jeux originaux, dans la mesure où il va proposer un mélange d'action, d'aventure, de survival et de RPG.

Le personnage principal est un explorateur, chargé par un professeur d'université d'enquêter sur des incidents inhabituels à travers le globe.

L'aventure s'annonce assez loufoque dans un univers où il s'agira de chasser des énormes créatures. Au regard des trailers diffusés par le développeur, le jeu emmènera le joueur aux quatre coins d'un monde surréaliste, le faisant passer d'une forêt tropicale au désert, d'une montagne à la mer, d'un marécage à un paysage enneigé... L'humour pince sans rire promet enfin des moments savoureux, en tout cas, on l'espère.

Sortie en juillet, sur PS5, PS4, PC.

HUMANKIND

Repoussé comme pas mal d'autres jeux vidéo cette année, Humankind devrait finalement voir le jour en août. Il est l'œuvre du studio français Amplitude, qui s'apprête à jouer dans la même cours que "Civilization", jeu de stratégie de référence.
Surplombant une carte du monde, le joueur prend le contrôle d'une civilisation pour la développer du néolithique jusqu'à l'ère moderne. Le tout en s'imposant par la diplomatie ou par la guerre sur ses adversaires.

Pour se démarquer de ses illustres prédécesseurs, "Humankind" propose quelques originalités, notamment l'orientation de ses objectifs selon la culture que l'on incarne (certaines civilisations sont davantage portées sur la guerre, d'autres sur le commerce) ou la possibilité de changer de société en cours de partie.

Sortie le 17 août, sur PC.

KENA : BRIDGE OF SPIRITS

Il y a un an alors que se dévoilaient les premiers jeux de la PlayStation 5, Kena : Bridge of Spirits avait fait forte impression avec une bande annonce onirique, sortie tout droit d'un film d'animation Pixar. Pas vraiment étonnant: le développeur derrière ce nouveau titre, Ember Lab, a commencé en tant que studio d'animation et de contenu numérique, notamment en créant des publicités.

La sortie du jeu a été décalée de plusieurs mois, le télétravail ayant ralenti la production de cette petite société créée par deux frères, mais cette fois, c'est la bonne. Kena : Bridge of Spirits mettra les joueurs aux commandes d'une jeune guerrière intrépide, en communion avec les esprits de la forêt. Ces derniers lui accordent de nombreux pouvoirs qui doivent l'aider à lever les mystères d'une forêt luxuriante. La grande interrogation concerne le gameplay, puisqu'on a surtout pu voir, jusqu'à présent, des (belles) cinématiques.

Sortie le 24 août, sur PC, PS4, PS5.

NO MORE HEROES 3

L'un des jeux les plus barrés de -feu- la Wii refait parler de lui. Dans No More Heroes, on incarne Travis Touchdown, un otaku (un mec casanier, en d'autres termes) devenu assassin après avoir acheté un sabre laser sur ebay. A l'époque, le titre du créateur japonais Suda51 assumait un certain détachement avec le tout pour les yeux, affichant des graphismes pop-art taillés à la hache et préférant miser sur une direction artistique originale et un humour corrosif et décalé.

Onze ans après le deuxième et dernier épisode, on ne sait pas grand chose de cette nouvelle suite, qui aurait d'ailleurs dû sortir l'an dernier sur Switch. On s'attend à retrouver ce ton irrévérencieux et un topo à dormir debout, avec quelques clins d'oeil aux mondes du cinéma et du jeu vidéo. Pour le reste, patience...

Sortie le 27 août, sur Switch.