Le célèbre jeu de rôle en ligne massivement multijoueur s'enrichit d'une huitième extension, Shadowlands. Celle-ci propose notamment un nouveau départ.

En 16 ans, World of Warcraft a bien changé. Depuis la version de base de ce cultissime MMORPG (jeu de rôle en ligne massivement multijoueur), son univers médiéval-fantastique a évolué au gré de différentes extensions, sorties au rythme d'une tous les deux ans. Les personnages jouables se sont multipliés, leurs classes également.

Jadis, dans ce jeu qui oppose deux clans (l'Alliance et la Horde) forcés de combattre les mêmes ennemis, seuls quatre races étaient disponibles. Aujourd'hui, elles sont au nombre de douze et les possibilités sont décuplées. Une huitième extension, nommée Shadowlands, propose dès aujourd'hui un nouveau départ à tous les joueurs de "Wow", y compris à ceux qui ont décroché depuis quelques années ainsi qu'aux nouveaux venus.

Shadowlands introduit bien sûr de nouvelles zones, de nouvelles quêtes et de nouvelles instances, comme toutes les précédentes extensions. Mais elle prend surtout le parti de revenir en arrière à certains égards, notamment en abaissant le niveau des personnages de 120 à 60 et en proposant une nouvelle expérience de départ, aux Confins de l'Exil, le nouveau monde qu'elle met en scène.

  

REDÉCOUVRIR LES BASES

Sur ce nouveau terrain de jeu, les nouveaux joueurs ou les joueurs un peu rouillés peuvent (re)découvrir les bases et les mécaniques les plus importantes de chacune des classes. Un mini-donjon à deux boss sert même d'introduction aux plus grandes épopées dans les instances, là où les ennemis se combattent à plusieurs, en ligne, et où pleuvent les récompenses les plus rares, comme des pièces d'armure et des armes. Une fois arrivés au niveau 10, les joueurs seront donc prêts à passer aux choses sérieuses, en basculant dans la précédente extension Battle for Azeroth, puis en entrant en Ombreterre une fois atteint le niveau 50.

Au niveau du scenario, Shadowlands propose aux héros de la Horde et de l’Alliance de se confronter "aux mystères de la mort dans les royaumes extraordinaires de l’au-delà" en scellant "un pacte avec l’une des quatre congrégations qui gouvernent l’Ombreterre". Ces héros "se verront prêter des pouvoirs surnaturels pour affronter les troupes du Geôlier, l’entité maléfique qui règne sur les profondeurs sans espoir de l’Antre."

Comme dans tous les MMO, le temps de jeu est quasi illimité dans World of Warcraft. Sa popularité a atteint son plus haut sommet en 2010, avec plus de 12 millions de joueurs abonnés, alors que la série ne comptait que trois extensions: The Burning Crusade, Wrath of the Lich King et Cataclysm. Depuis, elle a perdu des joueurs, descendant à 7,7 millions en 2013 selon les chiffres officiels de l'éditeur, qui ne communique plus à ce sujet depuis 2015.

© Blizzard