A deux mois de sa sortie (9 octobre), la simulation sportive s'est dévoilée en vidéo et des changements sont (encore) annoncés. Voici lesquels.

Chaque année, EA Sports promet un nouveau cru plus réaliste de sa simulation de football. C'est le lot de toutes les simulations sportives sortant tous les ans à la même période: il faut promettre des nouveautés pour vendre, même si celles-ci ne convainquent pas tout le monde une fois la manette en main. Fifa 20, qui vit donc ses dernières heures, symbolise l'agacement de plus en plus palpable des aficionados de ce jeu de foot qui reste néanmoins le numéro 1 dans son domaine (plus 25 millions d'exemplaires vendus au 31 mars dernier).

En cause, un fond de jeu toujours plus rapide, des nouveautés sur le terrain peu marquantes, et des failles récurrentes qui soit permettent de marquer trop facilement, soit empêchent de marquer des buts tout faits. C'est dans ce contexte que Fifa 21 a commencé à se montrer ces derniers jours, avec des annonces liées à des améliorations de certains modes et de son fond de jeu, justement.

DRIBBLES "FINS" ET COURSES "CRÉATIVES"

Pour l'heure, c'est surtout sur le front de l'attaque qu'il faut s'attendre à des changements. L'éditeur a introduit des "dribbles fins", soit de nouvelles techniques déclenchées par de nouvelles manipulations servant à éliminer plus facilement les défenseurs. Bien sûr, tout dépendra du niveau technique du joueur avec lequel on tentera de dribbler l'adversaire, mais le but est d'offrir une arme supplémentaire aux attaquants.

Il y aura aussi du changement au niveau du placement des joueurs contrôlés par l'intelligence artificielle (les coéquipiers, donc), que l'on pourra personnaliser: plus intelligents, ils devraient mieux gérer le hors-jeu, s'adapter à nos passes et offrir davantage de solutions notamment grâce aux "courses créatives", qui aideront à varier les attaques.

© EA Sports

En marge de ces trois nouveautés au niveau du gameplay, EA Sports évoque des duels plus réalistes dans les zones de vérité, mais ce n'est pas la première fois... En revanche, et ce n'est pas une mauvaise nouvelle, les buts de la tête devraient être un peu plus nombreux (sans tomber dans l'excès de Fifa 19): les développeurs ont confessé qu'ils avaient volontairement "sacrifié" cet aspect du jeu dans Fifa 20 pour "tenter quelque chose de nouveau". 

UNE DIMENSION SOCIALE DÉVELOPPÉE

Pour le reste, les développeurs se sont visiblement attachés à étendre la dimension sociale dans la plupart des mode de leur bébé: dans le désormais célèbre mode Ultimate Team (qui permet de créer une équipe de rêve via des cartes virtuelles à collectionner), un mode coopération "Coop FUT" va permettre à deux joueurs de progresser ensemble avec la même équipe et de remporter des récompenses communes. Voilà qui devrait ravir les fans de ce mode de jeu, et ils sont nombreux...

Dans le mode Volta, apparu l'an dernier en remplacement du mode Histoire et qui propose des matches de foot de rue, les "Volta Squads" vont permettre de jouer jusqu'à quatre (en ligne) et cinq personnes (en mode coopératif)

La gestion de l'équipe dans le mode carrière va s'enrichir de plusieurs options, notamment en ce qui concerne les entraînements, la progression des joueurs et le marché des transferts. Il ne faut pas s'attendre à voir Fifa 21 égaler un Football Manager, mais la marge de progression du mode carrière est suffisamment grande pour que ces nouveautés apportent un plus.

Patience, comme chaque année, ce ne sera qu'une fois la manette en main que l'on pourra juger de la fiabilité des promesses faites par EA Sports.