L'industrie du jeu vidéo profite du confinement: ceux-ci ont rapporté 10 milliards de dollars en mars.

Les dépenses en direction des jeux vidéo ont atteint un record en mars, à 10 milliards de dollars (9,26 milliards d'euros), à la faveur du confinement d'une grande partie de la population, selon des données publiées jeudi par le cabinet Superdata.

Les revenus générés par les principaux jeux sur console ont bondi à 1,5 milliard contre 883 millions en février, et ceux tirés des principaux jeux joués sur ordinateur ont grimpé de 56%, à 567 millions de dollars.

Ces catégories de jeu sont particulièrement populaires en Europe et aux Etats-Unis, où les mesures de confinement instaurées pour freiner la propagation du coronavirus ont contraint les habitants à rester chez eux.

"Les gens se tournent vers les jeux vidéo, qui permettent de se divertir en sécurité pendant la crise du Covid-19, et utilisent les jeux multijoueurs en ligne pour rester en contact les uns avec les autres", a commenté SuperData dans une note de blog.

POKEMON GO ET ANIMAL CROSSING

Le chiffre d'affaires des jeux vidéo est globalement en hausse de 11% sur un an en mars, selon Superdata.

Cinq millions d'exemplaires de "Animal Crossing : New Horizons" ont été vendus en mars, permettant à Nintendo d'établir un nouveau record de ventes en un mois d'un jeu de console.

La fermeture des magasins physiques a poussé les joueurs à se tourner vers les achats en ligne: les dépenses en direction des jeux sur mobile ont augmenté de 15%, à 5,7 milliards de dollars.

"Pokemon Go" tire son épingle du jeu, et voit ses revenus augmenter de 18% à 111 millions de dollars, après que le fabricant Niantic a modifié les paramètres pour permettre de jouer plus facilement sans avoir besoin de sortir.

A lire: notre rubrique "Un jour, un jeu vidéo" sur RTL 5minutes.