Les jeux vidéo n'ont jamais eu autant d'importance dans la vie quotidienne de millions de personnes. Alors, jusqu'à la fin du confinement, on vous en présente un chaque jour.

La franchise est l'une des plus connues dans l'univers des jeux vidéo: depuis treize ans et un premier volet sorti en 2007 sur PS3, Assassin's Creed se sert des personnages qu'il met en scène pour explorer les époques dans différents pays, de la Renaissance (Assassin's Creed II) à la révolution française (Assassin's Creed Unity) jusqu'à la mer des Caraïbes au début du XVIIIsiècle (Assassin's Creed IV Black Flag). Pour faire voyager les joueurs, la série nous met dans la peau d'un assassin lui-même incarné par un personnage de notre époque, lequel utilise une sorte de "machine à remonter le temps", l'Animus, appartenant à la société "Abstergo", et capable de lire la mémoire génétique d'un sujet.

Récemment, la franchise, qui a eu tendance à faire du surplace, a révolutionné sa formule avec deux derniers épisodes de très bonne facture: "Origins" (2017) et "Odyssey" (2018). Ces deux derniers opus, sortis sur les consoles actuelles (PS4, Xbox One) et sur PC, ont décuplé le sentiment de liberté en cédant aux sirènes du jeu de rôle, dont ils reprennent quelques éléments-clés. Que ce soit en Egypte ou en Grèce antique, le terrain de jeu s'est considérablement agrandi, les quêtes se sont multipliées et les aventures, qui se nourrissent des multiples histoires de la mythologie, n'ont jamais semblée aussi riches.

© Ubisoft

D'ailleurs, chacune d'elles ont été prolongées via des arcs narratifs additionnels (payants, bien sûr) assez qualitatifs, quand les précédents épisodes se limitaient plutôt à des extensions offrant simplement de nouveaux objets et quelques missions supplémentaires... Résultat: le sentiment de redondance, qu'on pouvait imputer à certains volets précédents, s'est largement atténué. Et puis, le travail des studios d'Ubisoft a été fantastique tant au niveau de la direction artistique qu'au niveau graphique.

Les paysages sont variés, les lieux superbes, les effets de lumières magnifiques... A tel point que, si l'on ne s'ennuie jamais aussi bien en Egypte qu'en Grèce antique, il est parfois très agréable de ranger nos armes d'assassin pour nous balader à dos de chameau (ou de cheval), et d'admirer les panoramas offerts par ces deux titres... en attendant la sortie d'un tout nouvel épisode, Assassin's Creed Ragnarok, probablement pour la fin de l'année.

"Un jour, un jeu vidéo"
Jeu n°1 : "Ring Fit Adventure", quand "jouer" rime avec "bouger"
Jeu n°2 : "Control", une héroïne confinée... au Bureau
Jeu n°3 : "Metro", confinés après une apocalypse nucléaire
Jeu n°4 : "Football Manager 2020", vis ma vie d'entraîneur
Jeu n°5 : "Sayonara Wild Hearts", une course psychédélique en musique
Jeu n°6 : "Uncharted", pour voyager aux quatre coins du monde
Jeu n°7 : Animal Crossing New Horizons, l'anti-stress par excellence
Jeu n°8 : "Just Dance 2020", pour danser à la maison
Jeu n°9: "Days Gone", quand une pandémie décime la planète...
Jeu n°10 : "Les Sims" ont 20 ans et amusent toujours le monde
Jeu n°11 : "Enterre-moi, mon Amour", une histoire poignante sur mobile
Jeu n°12 : "Until Dawn", confinés... pour se protéger d'un psychopathe