Les jeux vidéo n'ont jamais eu autant d'importance dans la vie quotidienne de millions de personnes. Alors, jusqu'à la fin du confinement, on vous en présente un chaque jour.

Ils ont passé une petite dizaine d'années cloîtrés dans leur maison, avant de s'émanciper à partir du troisième épisode. Eux, ce sont les Sims évidemment, des personnages que l'on façonne à notre guise depuis le début des années 2000 pour les faire vivre tel des poissons dans un bocal.

C'est particulièrement vrai dans les Sims 1 et 2, sortis sur à peu près tous les supports de l'époque après un premier essai sur PC. Une fois créés, on les regarde évoluer dans leur habitation, elle-même sortie de notre imagination. On devient maître de leur moral, de leur appétit, de leur vie sociale, exigeant d'eux qu'ils réparent les toilettes, travaillent, s'amusent ou fassent le ménage au gré de nos envies. Ne proposant aucun objectif précis et donc aucune fin, la franchise américaine se moque depuis 20 ans de notre société de consommation.

Il y a quelque chose d'ironique à constater le succès des jeux, devenus phénomènes de société, et qui ont rapporté plus de 5 milliards de dollars à leur éditeur Electronic Arts. Entre-temps, on l'a dit, les Sims se sont émancipés: ils sont véritablement sortis de leur maison avec les Sims 3 (2009), visitant d'abord leur quartier pour ensuite voyager, au gré des nombreuses extensions qui complètent chaque épisode. Le dernier volet en date est Les Sims 4 (2014) et recense plus de 20 millions de joueurs dans le monde. Le cinquième volet n'est pas prévu avant 2021.

Pour mesurer le succès de la franchise, qui compte quatre titres et plus de 75 extensions, EA a fait savoir que 1,6 milliard de Sims avaient été créés en 20 ans par les joueurs. Une nouvelle campagne commerciale a été lancée en plein confinement, reprenant le slogan bien connu qui colle à la franchise: "Jouer avec la vie" (ce qui n'a pas manqué de susciter une polémique sur les réseaux sociaux, d'ailleurs). Conséquence, si la série a pu perdre des joueurs ces derniers mois, ou années, la courbe s'est inversée.

D'ailleurs, l'éditeur EA a fait savoir, il y a quelques jours sur son site internet, que les équipes de développement travaillaient sur du contenu additionnel (un pack d'extensions, des kits d'objets et d'autres initiatives tenues secrètes) qui verront le jour lors des six prochains mois. Le but: "garder le contact en cette période de distanciation sociale."

"Un jour, un jeu vidéo"
Jeu n°1 : "Ring Fit Adventure", quand "jouer" rime avec "bouger"
Jeu n°2 : "Control", une héroïne confinée... au Bureau
Jeu n°3 : "Metro", confinés après une apocalypse nucléaire
Jeu n°4 : "Football Manager 2020", vis ma vie d'entraîneur
Jeu n°5 : "Sayonara Wild Hearts", une course psychédélique en musique
Jeu n°6 : "Uncharted", pour voyager aux quatre coins du monde
Jeu n°7 : Animal Crossing New Horizons, l'anti-stress par excellence
Jeu n°8 : "Just Dance 2020", pour danser à la maison
Jeu n°9: "Days Gone", quand une pandémie décime la planète...