L'année vidéoludique s'achève et elle a été riche en blockbusters et petites pépites. On a sélectionné dix jeux vidéo qui ont marqué notre année de gamer.

1. SEKIRO: SHADOWS DIE TWICE

Sur PS4, One, PC.
Si la difficulté ne vous rebute pas, que vous êtes un de ces gamers à prendre du plaisir sur Bloodborne ou Dark Souls (deux jeux au challenge diablement élevé), alors Sekiro est fait pour vous. D'ailleurs, peut-être n'avez-vous pas attendu notre top pour y jouer. Si c'est le cas, vous avez bien raison. Façonné par le studio japonais From Software (eh oui, celui-là même qui est à l'origine des Dark Souls), ce titre se déroule dans un univers féodal où l'on incarne un ninja chargé de protéger un jeune prince.

Sur le plan esthétique, le jeu nous a enchanté, notamment de par ses effets d'éclairage. Son ambiance également, mélange audacieux de violence et de poésie. Il faut cependant s'armer de (beaucoup) de patience et être persévérant pour progresser dans cette aventure: les combats sont techniques, ardus et souvent fatals.

2. LUIGI'S MANSION 3

Sur Switch.
C'est la pépite de cette fin d'année: dans ce troisième opus de Luigi’s Mansion, on retrouve l’acolyte peureux de Mario Bros dans un grand hôtel hanté, où tous ses amis finissent enfermés dans des tableaux. Truffé de bonnes idées, le jeu est très soigné sur le plan graphique et brille aussi par son ambiance à la fois sinistre et drôle.

Il est peu dire que Luigi a aujourd'hui bien grandi dans l’ombre de Mario: Luigi’s Mansion est désormais une franchise chouchoutée par Nintendo depuis la sortie du premier épisode il y a 18 ans. Le deuxième, qui date de 2013, s’est écoulé à plus de 6 millions d’exemplaires dans le monde.

3. A PLAGUE TALE: INNOCENCE

Sur PS4, One, PC.
C'est sans doute le plus beau titre français de l'année: développé par Asobo Studio, davantage habitué à réaliser des jeux Disney ou Pixar, A Plague Tale: Innocence se veut bien plus sombre: il nous plonge dans le Moyen-âge alors que la peste noire ravage le Royaume de France. Une adolescente (Amicia) et son frère (Hugo) sont forcés de prendre la fuite, traqués par l'Inquisition qui voit dans l'étrange maladie du petit garçon la source des maux du Royaume.

L'aventure nous emmène sur des chemins jonchés de rats affamés, dans une ambiance qui arrive à mêler avec brio une certaine forme de poésie à un sentiment d'oppression chronique.

4. CONTROL

Sur PS4, One, PC.
Avec Control, les adeptes d'intrigues surnaturelles sont servis. Derrière ce titre très attendu cette année, on retrouve le studio Remedy, que l'on connaît pour avoir créé la franchise Max Payne et dans une moindre mesure Alan Wake, thriller où la dimension psychologique était déjà très importante. Dans Control, le joueur incarne Jesse Faden, nouvelle directrice d'une agence secrète de New York...

Problème, le "Bureau Fédéral du Contrôle" est gagné par une entité mystérieuse qui manipule les employés et distord leur vision du réel. L'aventure, qui essaie de nous embrouiller, devient de plus en plus grisante au fur et à mesure que notre héroïne gagne en puissance. Quand au style graphique minimaliste, il confère au jeu une identité à la fois brut et étrange qui fait mouche.

5. DEATH STRANDING

Sur PS4.
Très attendu et assez déroutant: Death Stranding plonge le joueur dans la peau de Sam Porter Bridges, un homme chargé de livrer des vivres et des matériaux à des groupes d'individus. Ceux-ci sont terrés à différents endroits des États-Unis à la suite d'un mystérieux événement, lequel a décimé la plus grande partie de la population. Porté par une bande-son magistrale, le titre donne le sentiment que quelque chose de grand est en train de se jouer sous nos yeux, sans que l'on comprenne tous les tenants et les aboutissants.

Le créateur du jeu est une légende dans le milieu: Hideo Kojima, connu notamment pour la franchise Metal Gear Solid. Pour donner de l'épaisseur aux personnages, il a collaboré avec des noms reconnus dans le monde du cinéma: Norman Reedus (The Walking Dead), Guillermo del Toro (Hellboy, La Forme de l'eau, Le Labyrinthe de Pan), Léa Seydoux (La Vie d'Adèle) ou Mads Mikkelsen (Doctor Strange).

6. ORI AND THE BLIND FOREST

Sur Switch.
Voilà un titre qui touchera le petit coeur des amoureux des escapades oniriques: Ori and the Blind Forest n'est pas vraiment une nouveauté dans la mesure où ce jeu de plate-forme en 2D est sorti en 2015 sur PC et Xbox One.

Mais il a attendu 2019 pour être réédité sur la Switch, à notre grand bonheur. Le jeu charme par son univers et ses couleurs splendides tout en dégradés. Il est également porté par une bande-son parfaitement en accord avec l'aventure, qui vogue à la fois sur la féerie et le désenchantement.

7. FIRE EMBLEM: THREE HOUSES

Sur Switch.
Il nous a tenu en haleine tout l'été: ce nouvel opus de Fire Emblem, un jeu de rôle tactique au tour par tour, offre des premières joutes gentillettes qui laissent peu à peu place à des batailles plus intenses et dramatiques, une fois l'histoire lancée. Le jeu nous met dans la peau d'un enseignant chargé d'apprendre l'art du combat et de la magie à une jeune élite d'une des trois grandes familles du monde de Fodlan.

Ce n'est pas tant l'aspect graphique du titre qui nous a plu: le rendu général est assez sobre, même si les séquences animées intervenant à chaque moment important font leur petit effet. En revanche, tous les mécanismes d'évolution de nos personnages avant les grandes batailles qui rythment chaque chapitre sont plutôt bien vus.

8. CALL OF DUTY: MODERN WARFARE

Sur PS4, One, PC.
Le célèbre jeu de tir d'Activision est revenu au premier plan cette année avec ce "reboot" d'un épisode qui célèbre déjà ses 12 ans. Dans ce nouveau "COD: MW", l'aventure solo est néanmoins totalement inédite: elle offre plusieurs points de vue dans une guerre qui nous oppose à une organisation terroriste, après une attaque à Londres. C'est plus mature et plus cru que ce à quoi nous avait habitué la série jusque là, mais "Call of" reste "Call of": la campagne est explosive, intense, réaliste, démesurée, très belle et un poil tire-larmes, parce qu'il faut bien nous submerger d'émotions, vous voyez!

En multi-joueurs, une bonne vingtaine de cartes de jeu sont disponibles, les armes sont personnalisables à souhait et le jeu s'ouvre au cross-play, ce qui permet aux joueurs de toutes les consoles et de PC de jouer ensembles.

9. ZELDA: LINK'S AWAKENING

Sur Switch.
C'est un charmant retour aux sources. Plus de deux ans après The Legend of Zelda: Breath of the Wild, qui reste une valeur sûre sur la Switch, Nintendo a cette année ressorti du placard l'un des meilleurs épisodes de la saga, sorti il y a 26 ans sur Gameboy en noir et blanc. Passé à la couleur entre-temps, Zelda: Link's Awakening a eu droit à une petite refonte graphique avec l'utilisation de la 3D.

Toutes les zones de l'aventure ont été conservées à l'identique -la vue de trois-quart également- mais tout est sublimé par une nouvelle direction artistique. Alors certes, le classicisme du titre de l'époque se ressent, mais c'est un plaisir de se perdre avec Link sur l'île Cocolint.

10. PLANET ZOO

Sur PC.
Quoi, un jeu de gestion de zoo dans notre sélection? Eh bien oui car celui-ci met le bien-être animal au coeur de son gameplay. À long terme, le titre véhicule toujours l'idée qu'il faudra à un moment donné relâcher dans la nature telle ou telle espèce -protégée le plus souvent-, ce qui permet d'ailleurs de gagner des points d'éthique.

À côté de ça, Planet Zoo est merveilleusement détaillé, l'attitude des animaux est criante de réalisme et passer notre temps à s'en occuper est un vrai plaisir (ça peut paraître bizarre, mais si, on vous l'assure !). Gérer tout ce petit monde n'est cependant pas facile en l'absence, parfois, d'indications claires: passer par la campagne principale est inévitable pour prendre la mesure de toute la riche du jeu.