Après trois jours de diffusion sur Netflix, la saison 2 de Capitani s'est fait une place dans le top 10 de 24 pays.

Diffusée depuis vendredi dernier sur Netflix, soit le 8 juillet, la saison 2 de Capitani semble suivre la voie d'un succès déjà tracé par la saison 1 l'an passé. La plateforme de streaming n'a pas encore communiqué publiquement les premières audiences de la série luxembourgeoise -et il n'est pas certain qu'elle le fasse un jour- mais on peut tout de même constater que cette deuxième saison de Capitani figure dans plusieurs top 10 de différents pays. Exactement 24, si l'on en croit le classement affiché sur un site comme FlixPatrol.

En attendant un premier retour officiel de la part de Netflix autour du 18 juillet, Thierry Faber, co-créateur de la série, ne peut se fier, lui aussi, qu'à des sites spécialisés. "Cela donne des tendances auxquelles je suis tout de même attentif car ces sites se basent sur les classements que Netflix met en ligne chaque jour. Je pense que c'est assez fiable. Du moins, je l'espère !" 

RTL

© FR_tmdb

2E AU LUXEMBOURG, 3E EN ARGENTINE

Thierry Faber a raison de l'espérer car même si la concurrence est féroce -le final de la 4e saison de Stranger Things et la série Manifest, assez proche de LOST, cartonnent sur Netflix depuis leur diffusion ce mois-ci-, la saison 2 de Capitani s'est faite une place sur le podium de quatre pays. Au Luxembourg, elle était 2e des séries les plus regardées hier, dimanche 10 juillet, selon FlixPatrol.

En Argentine, elle était 3e, comme en Uruguay et en Pologne. La série policière luxembourgeoise jouit également d'une belle côte de popularité en Israël (5e), aux Pays-Bas (5e), en Belgique (6e), en Grèce (6e) et à Malte (6e). Elle n'apparaît pas, pour le moment, dans le top 10 en France.

Si son succès au Grand Duché n'est pas franchement étonnant, la série réalisée par Christophe Wagner, produite par Samsa Film et diffusée en exclusivité sur RTL Luxembourg continue notamment de séduire le public d'Amérique du Sud. Et ça, ça l'est un peu plus.

"On n'a aucune explication. Même Netflix ne se l'explique pas. La seule chose que je constate c'est que ces pays sont plus tournés vers l'Europe que ce que je pensais" confie Thierry Faber. "De même, on n'est jamais entré dans le top 10 au Canada avec la saison 1, mais on y a quand même fait des chiffres assez étonnant. Néanmoins, les chiffres les plus élevés, on les a quand même atteint dans les pays proches: en France, en Belgique, Pays-Bas et en Allemagne."

RTL

© FR_tmdb

À QUAND UNE SAISON 3 ?

Pas sûr que Netflix communiquera des chiffres d'audience précis concernant cette deuxième saison dans les jours à venir, même aux créateurs de Capitani.

"Je pense plutôt qu'ils vont nous donner une tendance, ce qui sera déjà très important pour nous" explique le co-créateur de la série. "Ils sont tout à fait capables de s'en tenir à un simple "on est content". Et s'ils donnent un chiffre, on n'aura pas le droit de le communiquer. On aura un deuxième retour d'ici quelques mois, puis un troisième dans un an."

La saison 1 de Capitani aurait enregistré environ 10 millions de "clics", même si, ni Netflix, ni le producteur, ne veulent -ou ne peuvent- confirmer ce chiffre. Toutefois, le résultat atteint est "à la limite du fantasme !" savoure encore Thierry Faber. Le succès de la saison 2 sur Netflix pourrait donc motiver le scénariste à imaginer une nouvelle suite des aventures du détective Luc Capitani. Mais cela ne sera pas pour tout de suite.

"Je n'exclus pas du tout de faire une saison 3", répond Thierry Faber. "C'est même très bien possible. Mais ce n'est pas sur le haut de ma pile. Pour enchaîner aussi vite, il faudrait déjà que j'écrive depuis quelques mois et ce n'est absolument pas le cas. J'ai travaillé durant quasiment un an sur la saison 2 sans pouvoir souffler. C'était éreintant. J'ai vraiment besoin de faire une pause."

🎬 À lire :