"La Méthode Williams" suit l'incroyable ascension des championnes Serena et Venus Williams, depuis les courts de tennis d'une banlieue défavorisée de Los Angeles jusqu'aux victoires dans les plus grands tournois mondiaux.

Outre les deux soeurs, un troisième personnage est le pilier de ce film qui sort cette semaine aux Etats-Unis (le 1er décembre en France): leur père, entraîneur et manager, Richard Williams, campé par Will Smith dont certains disent déjà qu'il pourrait décrocher son premier Oscar grâce à cette performance.

Will Smith est "tombé amoureux de Richard Williams" voici bien longtemps, lorsqu'il avait vu cet homme voler au secours de Venus, alors seulement âgée de 14 ans, aux prises avec un journaliste trop insistant lors d'une interview.

"Cette expression sur le visage de Venus... l'image est gravée dans mon coeur", a déclaré l'acteur lors d'une conférence de presse via internet.

RTL

Will Smith lors d'une présentation du film "La Méthodde Williams" le 14 novembre à Los Angeles (Californie) / © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

"J'ai su que je voulais montrer au monde un père en train de protéger sa fille comme ça", explique Will Smith, qui est également producteur de ce long-métrage des studios Warner Bros.

Plus que les exploits sportifs des soeurs Williams, le film s'attache à montrer comment cette famille unie et peu commune a réussi à s'extraire d'un quartier pauvre, majoritairement afro-américain, pour accéder à la gloire.

Entraîneur autodidacte, Richard Williams avait par exemple rédigé, avant même la naissance de ses filles, un plan en 78 pages posant les jalons pour que Venus et Serena deviennent les meilleures joueuses mondiales. L'idée lui était venue après avoir découvert les montants des prix donnés aux vainqueurs des tournois de tennis.

Venus - dont les sept titres en Grand Chelem seront éclipsés par les 23 remportés par Serena - occupe davantage l'écran dans cette histoire: elle a ouvert la voie pour sa petite soeur en remportant une série de victoires dans des tournois junior.

"J'aime le fait que Venus ait ouvert des portes et que sa soeur s'y soit précipitée", a déclaré à l'AFP Saniyya Sidney, qui joue l'aînée dans "La Méthode Williams".

Grandir en voyant "des filles qui me ressemblent dans un sport qui est principalement un sport de blancs signifie énormément pour moi", ajoute l'actrice.

RTL

Venus Williams (G) et son père Richard Williams le 17 novembre 2013 à Lake Buena Vista (Floride) / © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Le film montre les efforts déployés par Richard Williams pour trouver à ses filles un entraîneur professionnel dans des clubs de tennis huppés de Californie, où il a été accueilli par les moqueries et des préjugés racistes.

La famille Williams a d'ailleurs boycotté pendant quatorze ans le très select tournoi d'Indian Wells, en Californie, après des huées que Richard Williams a considéré comme racistes et que Serena comparera plus tard à un "lynchage de luxe".

Serena a un caractère ombrageux qui a souvent abouti à des prises de bec avec les autorités sportives. Au tournoi de Roland Garros, on lui avait ainsi interdit de porter une tenue toute noire, directement inspirée du film "Black Panther".

"A chaque fois qu'elles viennent sur le court, ce sont des révolutionnaires en marche", estime Aunjanue Ellis, qui joue dans le film la mère des soeurs Williams.

"L'industrie du tennis cherche encore à ce jour à réglementer leur créativité, elle tente de faire la police avec leur génie et n'y est pas parvenue", a-t-elle dit à l'AFP.

Will Smith, lui-même père de trois enfants, a puisé pour son rôle dans la façon dont Richard Williams a protégé ses filles durant toute leur carrière.

"C'est comme si (Venus) avait un lion dont elle savait qu'il n'allait jamais rien laisser lui arriver", dit-il.

Venus, Serena et deux demi-soeurs ont pris part à la production, à l'inverse de Richard, présenté sous un jour positif par le film mais avec des allusions à des infidélités conjugales.

Initialement, les cinéastes avaient envisagé de maquiller Will Smith pour lui donner le visage du père Williams mais ils ont finalement décidé de lui laisser le soin de convaincre le spectateur grâce à ses talents d'acteur.

"Il se glissait dans la peau de Richard Williams, qui a toute cette exubérance de Will Smith mais aussi cette facette très différente, c'était surprenant à voir", a déclaré son partenaire à l'écran Tony Goldwyn.

Candidat malheureux aux Oscars avec "Ali" et "A la recherche du bonheur", Will Smith est actuellement favori des pronostics dans la course à la statuette du meilleur acteur en février prochain.