Le comédien français Claude Brasseur est décédé à l'âge de 84 ans.

Il avait joué dans Les seins de GlaceLa guerre des polices (César du meilleur acteur) et avait été récompensé d'un César du meilleur acteur dans un second rôle dans Un éléphant ça trompe énormément.

On l'a également vu interpréter le père de Sophie Marceau dans La Boum et assurer le rôle principal de la série Les nouvelles aventures de Vidocq.

Le comédien Claude Brasseur, de son vrai nom Claude Pierre Espinasse, est mort ce mardi 22 décembre à l'âge de 84 ans. Son décès a été confirmé à l'AFP par son agent.

Élevé dans une famille d'artistes, Claude Brasseur avait pour parrain l'écrivain américain Ernest Hemingway. Issu d'une longue lignée de comédiens, fils de Pierre Brasseur et d'Odette Joyeux, et père d'Alexandre, cet acteur au regard vif et au sourire qui le rendait immédiatement sympathique, était populaire et polyvalent, aussi à l'aise dans le film policier que dans la comédie.

Nous avons retrouvé cette archive rare d'une interview de Claude et son père Pierre Brasseur dans les studios de Télé Luxembourg en 1960. Les deux acteurs, interviewés par Mireille Delannoy, étaient à Luxembourg pour une représentation de la pièce "Un ange passe".

Il appréciait autant le cinéma et la télé que le théâtre.
En 1977, il a reçu le César du meilleur acteur dans un second rôle pour la comédie "Un éléphant ça trompe énormément", puis la consécration trois ans plus tard, avec le César du meilleur acteur pour "La guerre des polices".

Au total, en plus de 60 ans de carrière il aura tourné dans plus de 110 films, et restera notamment associé au père de Sophie Marceau dans "La Boum". Il continuait d'apparaître régulièrement à l'écran, jusqu'aux trois volets de la comédie "Camping" dans les années 2000.