Le jury devra départager dix séries inédites, dont 4 scandinaves et deux françaises

Smokings-baskets, robes à paillettes et masques chirurgicaux sur le nez : la troisième édition du festival Canneseries a démarré vendredi soir dans le strict respect des gestes barrière, avec la projection de trois épisodes de "La Flamme", parodie du Bachelor signée Jonathan Cohen.

"C'est clairement ma soirée!", a lancé Jonathan Cohen avant de monter les marches accompagné d'une partie du casting de la série comique qu'il a co-écrite et dont le premier épisode sera diffusé en clair sur Canal+ lundi.

A ses côtés, Céline Sallette, Doria Tillier ou encore Camille Chamoux ont foulé le tapis rose pour rejoindre le Palais des festivals, où la jauge de la salle avait été drastiquement réduite par mesure de sécurité sanitaire.

La montée des marches a également été marquée par la présence de la miss France Clémence Botino, par celle du président du festival de Cannes Pierre Lescure ou par celle des membres du jury de Canneséries.

Le jury 2020 est composé des actrices Laëtitia Eïdo ("Fauda"), Roxane Mesquida ("Now Apocalypse") et Caroline Proust ("Engrenages"), de l'acteur Grégory Fitoussi ("La Garçonne"), du compositeur Randy Kerber ("The Eddy") et du réalisateur Jean-Pascal Zadi ("Tout simplement noir").

Des invités masqués assistent à l'ouverture du festival "Canneseries", le 9 octobre 2020 à Cannes / © AFP

Ils devront départager dix séries inédites, dont 4 scandinaves et deux françaises, dont les premiers épisodes seront projetés gratuitement et également visibles sur la plateforme Canneseries Live.

"L'émotion est grande car jusqu'à la dernière minute, nous n'avons pas su si le festival allait avoir lieu", a souligné l'ancienne ministre de la Culture Fleur Pellerin, présidente du Festival, qui devait initialement se tenir fin mars mais qui a été chamboulé, comme tous les événements, par le virus.

La soirée s'est ouverte par un hommage à l'actrice britannique Diana Rigg, distinguée d'un prix spécial lors de la dernière édition et décédée mi-septembre.

Deux prix spéciaux ont été décernés : le "Rising star award" de Madame Figaro à l'actrice britannique Daisy Edgar Jones et le "Variety icon award" à l'actrice américaine Judith Light, toutes deux absentes, comme la plupart des invités étrangers.

L'actrice Laëtitia Eïdo à l'ouverture du festival "Canneseries", le 9 octobre 2020 à Cannes / © AFP

Avant la projection de trois épisodes de "La Flamme", le maire de Cannes David Lisnard a estimé que le festival était "la flamme de la résistance et de l'espérance" en pleine crise sanitaire, rendant hommage aux sinistrés des inondations dans l'arrière-pays niçois ainsi qu'aux malades du coronavirus, précisant avoir convié des soignants à la cérémonie d'ouverture pour les remercier.

Canneseries, qui avait réuni 25.000 participants l'an passé, se tiendra jusqu'au 14 octobre.