À partir de jeudi 14 mai, Netflix diffusera pour la première fois un film luxembourgeois: "Sawah", d’Adolf El Assal.

Certes, il y a eu la série Bad Banks, ou le film d'animation The Breadwinner. Mais il s'agit là de coproductions pour lesquelles le Luxembourg est certes (très) impliqué, mais de manière minoritaire.

Voilà que pour la première fois, un long métrage majoritairement luxembourgeois sera diffusé sur la plate-forme de streaming Netflix. "Sawah", réalisé par Adolf El Assal sera distribué à partir du 14 mai et sera visible dans 46 pays. Le film sera diffusé dans un premier temps au Benelux, en Allemagne, Autriche, Suisse germanophone, Europe de l’Est et au Moyen-Orient. D’autres pays suivront.

Le film raconte l’histoire de Skaarab, un DJ originaire du Caire, en Égypte qui est invité à distiller sa musique à Bruxelles à l'occasion d'un concours international de DJ. Pendant son trajet, il va rester coincé dans un pays dont il n'a jamais entendu parler: le Grand-Duché de Luxembourg. Skaarab décide alors de trouver son chemin pour atteindre son but à temps tandis qu'une révolution éclate dans son pays. Une folle épopée de 48 heures va débuter. Librement inspiré de la propre vie du réalisateur, Sawah est une comédie haut en couleur qui traite de sujets tels que l’identité, le voyage et la vague récente de réfugiés venus du Moyen-Orient.


Réalisateur: Adolf El Assal
Avec: Karim Kassem, Eric Kabongo, Jean-Luc Couchard, Mourade Zeguendi, Nilton Martins, Elisabet Johannesdottir, Paul Robert.
Produit par: Wady Films, deal productions,  Caviar, Film Clinic.
Écrit par: Dennis Foon, Adolf El Assal, Sirvan Marogy.
DoP: Nikos Welter