Voici les nouveaux films à voir dès ce mercredi dans les salles obscures du Luxembourg.

THE ADDAMS FAMILY

Kinépolis (1h 27min)
Film d'animation de Conrad Vernon, Greg Tiernan
Avec les voix originales de: Oscar Isaac, Charlize Theron, Chloë Grace Moretz...
Avec les voix françaises de Kev Adams, Mélanie Bernier, Alessandra Sublet...

La famille Addams, qui vivait jusque-là retranchée dans leur demeure, juchée en haut d’une colline brumeuse du New Jersey, se prépare à recevoir des membres éloignés encore plus étranges qu’eux à l’occasion de la Mazurka de Pugsley. Une cérémonie aux allures de rite de passage qui doit se dérouler devant la famille au complet et où le jeune garçon doit prouver qu’il est prêt à devenir un véritable mâle Addams. Mais ils ne savent pas que leur voisine du bas de la colline — la décoratrice d’intérieur et animatrice de télévision aux dents longues Margaux Needler — est en train de mettre sur pied un quartier préfabriqué, tout en couleurs pop et en perfection.

Quand le brouillard se lève, révélant la demeure des Addams, la sombre bâtisse semble se dresser entre la jeune ambitieuse et son rêve de vendre toutes les maisons du quartier pour devenir la personnalité la plus plébiscitée que la télévision ait jamais créée.
Alors que Pugsley se bat pour essayer de mémoriser la chorégraphie de la fameuse Mazurka, Mercredi passe de son côté par une terrible crise d’adolescence. Elle se lie d’amitié avec Parker, la lle de Margaux, et tente de briser aussi bien les limites de son style de vie que celles de la patience de sa mère Morticia, avec des lubies poussant le mauvais goût jusqu’à vouloir intégrer une école publique, devenir PomPom girl et avoir l’audace de porter des barrettes licornes roses.

LE MEILLEUR RESTE À VENIR

Kinépolis (1h 57min)
De Matthieu Delaporte, Alexandre De La Patellière
Avec Fabrice Luchini, Patrick Bruel, Zineb Triki...

Suite à un énorme malentendu, deux amis d’enfance, chacun persuadé que l’autre n’a plus que quelques mois à vivre, décident de tout plaquer pour rattraper le temps perdu.

Les réalisateurs du Prénom signent une comédie débridée, moins satirique que mélancolique, sinon funèbre, portée par le duo de choc Luchini-Bruel, 34 ans après l'inénarrable P.R.O.F.S. Les réalisateurs justifient ce choix: "Ce sont deux amis d’enfance. Il fallait donc qu’il y ait un sentiment d’évidence sur ce duo, qu’on croit à leur amitié sur quarante ans, malgré leurs différences. Quand on regarde bien, Luchini et Bruel, c’est cohérent. On a grandi avec eux. Ils appartiennent tous les deux à l’imaginaire collectif. Ils ont joué ensemble dans P.R.O.F.S il y a très longtemps, leur amitié fait naturellement sens pour le public. On leur a demandé d’aller à fond dans le premier degré. On voulait de la vérité, en sachant qu’on serait toujours sur cette ligne de crête, entre rire et émotion."

IT MUST BE HEAVEN

Ciné Utopia (1h 42min)
De Elia Suleiman
Avec Elia Suleiman, Gael García Bernal, Tarik Kopty

ES fuit la Palestine à la recherche d'une nouvelle terre d'accueil, avant de réaliser que son pays d'origine le suit toujours comme une ombre. La promesse d'une vie nouvelle se transforme vite en comédie de l'absurde. Aussi loin qu'il voyage, de Paris à New York, quelque chose lui rappelle sa patrie.

Un conte burlesque explorant l'identité, la nationalité et l'appartenance, dans lequel Elia Suleiman pose une question fondamentale: où peut-on se sentir "chez soi"? Il offre un film dont l’aspect joueur et élégant ne saurait dissimuler une charge forte contre les dérives de notre monde.

PATI PATNI AUR WOH

Kinépolis (2h08 min)
De Mudassar Aziz
Avec Rajesh Sharma, Kartik Aaryan et Bhumi Pednekar.

Chintu Tyagi est un homme ordinaire qui fait partie de la classe moyenne, il se retrouve déchiré entre son épouse et une autre femme.