Succès d'audience sur M6, la série à sketches "Scènes de ménages" décortique chaque soir à l'heure du dîner la vie de plusieurs générations de couples, et a fêté ses dix ans début novembre.

Lancée en 2009 par Alain Kappauf (Kaamelott, Caméra Café, En famille) et Christian Baumard, Scènes de ménages est l'adaptation d'un format espagnol, "Escenas de Matrimonio".

A l'origine, trois couples, l'un de trentenaires, l'un de quinquagénaires et l'autre de septuagénaires se relaient à l'écran dans des saynètes tournées sans montage, des tranches de vie burlesques qui font écho au quotidien de beaucoup de téléspectateurs.

Depuis, trois nouveaux couples sont venus enrichir le casting: des vingtenaires, un couple avec une grande différence d'âge et des jeunes parents, tandis que l'un des couples stars du début, incarné par Audrey Lamy et Loup-Denis Elion, a quitté l'aventure pour se concentrer sur une carrière dopée par le succès de la série.

A l'heure où TF1 et France 2 diffusent leur JT et France 3 sa série quotidienne "Plus Belle la Vie", M6 a réussi à creuser son sillon avec cette série comique, qui attire en moyenne 3,6 millions de téléspectateurs depuis la rentrée (16,4% de part d'audience selon Médiamétrie), ce qui en fait la fiction quotidienne la plus regardée d'après M6.

La Six a diffusé le 7 novembre un best-of des dix dernières années à partir de 20H25, puis un prime inédit "La Ch'tite compet" à partir de 21H00.

Les acteurs Gérard Hernandez et Marion Game posent le 17 juin 2017 à Monaco / © AFP/Archives

Les téléspectateurs y ont retrouvé José et Liliane (Valérie Karsenti et Frédéric Bouraly) disputant une compétition canine avec leur chien Hipop, les grincheux Raymond et Huguette (Gérard Hernandez et Marion Game) déployant des ruses pour décrocher le titre de Super Mamie ou encore Fabien et Emma (David Mora et Anne-Elisabeth Blateau) participant à un jeu télé.

- "Totale liberté" -

"C'est une aventure. Il y a un truc qui fait qu'on reste, on est une famille et on a une grande complicité", confie Marion Game, lors d'une rencontre presse organisée avec les acteurs pour les 10 ans. "Chacun amène son âme", estime de son côté l'interprète de son mari Raymond, qui, d'origine espagnole, juge la version hispanophone moins réussie que l'adaptation.

Outre la complicité des couples d'acteurs, le succès de la série tient aussi à une méthode de travail unique, avec des séminaires réunissant les auteurs, acteurs, metteurs en scène sur deux jours avant chaque saison afin de lancer des pistes pour les sketches.

S'y ajoutent des rencontres régulières entre auteurs et comédiens: "on intervient sur les textes. On adore certaines scènes, d'autres non, parfois il manque un truc, et ce qui arrive au final sur le plateau ce sont les textes qui nous ont fait marrer, c'est la grande intelligence de la production, l'un des secrets de fabrication", détaille Valérie Karsenti.

L'actrice Valérie Karsenti pose le 11 septembre 2019 à La Rochelle / © AFP/Archives

"A l’intérieur d'un cadre, on a une totale liberté, comme au théâtre", poursuit l'interprète de Liliane qui apprécie "la légèreté qu'apporte son personnage": "la liberté me plaît beaucoup, c'est très rare pour une femme les personnages de clown", souligne-t-elle.

"Les auteurs utilisent beaucoup ce qu'on dégage. Moi je voulais être moins +Namaste+ (salutation quand on fait du yoga, ndlr) du coup je vais me mettre au foot cette saison", raconte de son côté Amélie Etasse, qui joue Camille, une prof de yoga en couple avec un pharmacien plus âgé joué par Grégoire Bonnet.

Leur couple est l'un des plus récents, ce qui leur a valu beaucoup de stress et d'angoisse de ne pas être à la hauteur, confie l'acteur: "au début, on est vraiment perdus, la complicité doit se dessiner, il y a vingt textes par jour, c'est un sacré bordel!"