Voici les nouveaux films à voir dès ce mercredi dans les salles obscures du Luxembourg.

ALADDIN

Kinepolis Kirchberg & Belval (2h09).
De: Guy Ritchie.
Avec: Anthony Kavanagh, Hiba Tawaji, Will Smith...

Un charmant garçon des rues du nom d’Aladdin qui cherche à conquérir le cœur de la belle, énigmatique et fougueuse princesse Jasmine… Un tout puissant Génie, le seul qui puisse lui permettre de réaliser trois vœux, dont celui de devenir le prince Ali pour mieux accéder au palais…

On connait tous l’histoire du chef d’œuvre de Walt Disney ! Pour cette adaptation, les réalisateurs ont sorti l’artillerie lourde. Le numéro musical Prince Ali, par exemple, a nécessité 250 danseurs et plus de 200 figurants. Le chameau sur lequel Aladdin arrive au palais mesure 9 mètres et est composé de 37 000 fleurs posées sur un châssis métallique !

JOHN WICK 3: PARABELLUM

Kinepolis Kirchberg & Belval (2h12).
De: Chad Stahelski.
Avec: Keanu Reeves, Halle Berry, Laurence Fishburne...

John Wick a transgressé une règle fondamentale : il a tué à l’intérieur même de l’Hôtel Continental. "Excommunié", tous les services liés au Continental lui sont fermés et sa tête mise à prix. John se retrouve sans soutien, traqué par tous les plus dangereux tueurs du monde.

Le "Parabellum" du titre de ce troisième volet est une référence à la célèbre locution latine "Si vis pacem, para bellum", qui veut dire "Si tu veux la paix, prépare la guerre". Si son origine est inconnue, ou du moins divise les spécialistes, cette phrase a souvent été employée dans les films et les séries pour signifier le fait que riposter de manière radicale face à des personnes mal intentionnées est la seule solution.

PM NARENDRA MODI

Kinepolis Kirchberg (2h16).
De: Omung Kumar.
Avec: Vivek Oberoi, Barkha Bisht, Boman Irani...

Ce film biographique dresse un portrait plutôt flatteur de Narendra Modi, le premier ministre de l'Inde. De son enfance dans les années 50 à son ascension fulgurante dans les méandres de la politique, le réalisateur Omung Kumar met en lumière son courage, sa sagesse, son sens de la stratégie politique et son dévouement envers son peuple: des qualités qui ont amorcé plusieurs changements sociaux au Gujarat et en Inde. Un film à voir en hindi, sous-titré en anglais.

VOX LUX 

Utopia (1h50).
De: Brady Corbet.
Avec: Natalie Portman, Jude Law, Stacy Martin...

Le film choc dans lequel Natalie Portman incarne Celeste, une pop star (chansons originales de SIA et Scott Walker) dans une Amérique traumatisée par les fusillades et le terrorisme. On la suit sur 15 ans entre 1999 où l’adolescente survit à une fusillade dans son école et 2017 où devenue diva de la pop et mère d’une adolescente relace sa carrière après un scandale.

La star, indomptable, mégalomane et grossière, doit surmonter folie, gloire et relations familiales compliquées. Un portrait douloureux d’une époque tourmentée à la recherche d’espoir et de légèreté.

LE JEUNE AHMED

Utopia (1h24).
De: Luc Dardenne, Jean-Pierre Dardenne.
Avec: Idir Ben Addi, Olivier Bonnaud, Myriem Akheddiou...

Les frères Dardenne sont en compétition à Cannes avec ce film qui suit un jeune garçon de 13 ans pris entre les idéaux de pureté de son imam et les appels de la vie. Ils sont fidèles à leur style brut et épuré, tendu, en se plaçant à la hauteur du gamin, au plus près les visages et les corps dans des cadres étroits.

Ça se passe bien sûr en Belgique, c’est ancré dans la réalité sociale, avec des acteurs inconnus jusqu’ici (Jérémy Renier l’était aussi quand il a joué La Promesse), comme Idir Ben Addi… Du Dardenne pur jus qui aura autant d’applaudissements que de critiques?