Le monstre sacré du cinéma français, Alain Delon, récompensé dimanche au Festival de Cannes par une Palme d'or d'honneur, a souhaité rendre hommage à son public qui a fait "ce que je suis" dans une lettre ouverte.

Le monstre sacré du cinéma français, Alain Delon, récompensé dimanche au Festival de Cannes par une Palme d'or d'honneur, a souhaité rendre hommage à son public qui a fait "ce que je suis" dans une lettre ouverte transmise à l'AFP.

"Au lendemain de cette Palme d’Or d’honneur, l’envie me prend de remercier toutes celles et tous ceux qui m’ont témoigné d’une manière ou d’une autre leur affection et leur sympathie, et plus encore", écrit le comédien âgé de 83 ans.

"Alors que mon voyage touche à sa fin, je veux le dire : j’ai connu tant de passions, tant d'amours, tant de succès et d’échecs, tant de controverses, tant d’esclandres, de ténébreuses affaires, tant de souvenirs, tant de rendez-vous manqués, de rencontres impromptues, tant de hauts et de bas ; que lorsque les honneurs ne seront plus que de vains et lointains souvenirs, il est une seule chose qui brillera par sa constance et sa longévité : vous, vous seuls", ajoute-t-il.

"A vous qui avez fait ce que je suis, et qui ferez ce que je serai il me fallait vous le dire. Je vous dis merci, merci, merci", conclut l'icône du cinéma français des années 60 et 70, qui n'avait pu contenir ses larmes dimanche à Cannes en recevant une Palme d'or d'honneur.