C'est une première: des chercheurs gallois ont découvert une nouvelle partie de notre système immunitaire en mesure de neutraliser n'importe quelle cellule cancéreuse.

L'information est encore à prendre au conditionnel: une équipe de chercheurs de l'Université de Cardiff a découvert qu’une cellule T présente dans le sang scanne le corps pour détecter des menaces potentielles à éliminer et pourrait permettre de guérir tous les cancers, rapportent nos confrères de RTL.fr.

En interagissant avec la molécule "MR1", le système immunitaire serait informé du métabolisme déformé à l’intérieur d’une cellule cancéreuse.

"Nous sommes les premiers à décrire un lymphocyte T qui trouve MR1 dans les cellules cancéreuses, ce qui n’a jamais été fait auparavant" a confié un chercheur, Garry Dolton, à la BBC.

Les résultats, publiés dans Nature Immunology, n'ont pas été testés sur des patients, mais les chercheurs se disent convaincus de "l'énorme potentiel" de cette découverte.

Des thérapies contre le cancer des cellules T existent déjà, mais elles concernent un nombre limité de cancers. Or, cette nouvelle découverte permettrait de traiter les cancers des poumons, du sein, du col de l'utérus et du sang.

Si des chercheurs suisses de l'Université de Bâle, Lucia Mori et Gennaro De Libera, ont reconnu le fort potentiel de cette recherche, un professeur d’immunologie à l’Université de Manchester, Daniel Davis, a tenu à rappeler qu'aucun traitement n'était encore au point.