Les vacances sont sur le point de débuter. À défaut de voyager à l'autre bout du globe, peut-être est-ce le moment de (re)découvrir les merveilles de nos régions.

Qui a dit qu'il fallait voyager loin pour être émerveillé? Alors que les conditions de voyage et les possibilités de découvrir un nouveau pays se sont considérablement réduites pour cet été 2020, chez RTL 5minutes, nous avons tranché: oui, il est aussi possible de passer de très bonnes vacances sans quitter la Grande Région.

Au-delà des limitations de voyage dans certains pays, c'est peut-être l'envie de partir très loin qui est restée confinée en ce début d'été. Ce manque de confiance ne tient pas qu'aux aléas des législations étrangères, mais aussi à la virulence de l'épidémie dans certains pays et au souvenir encore frais de l'arrivée du virus. Qui aujourd'hui peut envisager de partir visiter l'Irlande alors que les voyages non-essentiels sont à éviter (ce sont les autorités du pays qui le disent) et qu'une quatorzaine est imposée à tous les arrivants? Qui encore peut songer voyager en Amérique du sud alors qu'elle est aujourd'hui un des foyers de l'épidémie? Qui peut sereinement préparer un séjour après plusieurs semaines de chômage partiel, voire de sérieuses difficultés économiques pour les indépendants?

Alors que l'Europe sort doucement de la crise, ce qui est proche apparaît aujourd'hui comme plus fiable, plus accessible et surtout plus rassurant. Après trois mois d'incertitude sanitaire, c'est plus qu'il n'en faut pour contenter de nombreux vacanciers soucieux de s'octroyer une pause bien méritée.

Ce retour au local n'est pourtant pas récent et dépasse de loin le simple cadre de la crise du coronavirus. En vérité, il relève plutôt du patriotisme économique, voire du geste politique. C'est devenu un message: "Je soutiens mes commerçants", "J'achète local", "Je suis du coin"... Ça vaut aussi pour les vacances.

ALORS, ON VA OÙ CET ÉTÉ?

Sans oser les comparer à la beauté de certaines destinations plus lointaines, reconnaissons qu'en termes de paysages ou d'activités, nous sommes loin d'être à plaindre en Grande Région.

À défaut de baignade dans la Méditerranée ou en mer des Caraïbes, nos territoires regorgent de lacs et sites aquatiques exceptionnels. Si Remerschen et Weiswampach ne suffisent pas, Madine (France) et les lacs des Vosges sont respectivement à 1h30 et 2h40 de route. On troquera encore une balade en montagne dans les Alpes contre une randonnée au coeur du Mullerthal. Dans un autre style, on prendra son pied à cheminer dans les Hautes-Fagnes en Belgique ou dans le bassin minier des Terres Rouges. Et sans renier les châteaux de la Loire et leur route des vins, on trouvera aussi du plaisir à visiter les châteaux luxembourgeois de Vianden et Beaufort, ou celui de Malbrouck (France).

Trèves, Luxembourg ou encore Metz font partie des plus belles villes de la région. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que les fortifications et les vieux quartiers de la capitale figurent au patrimoine mondial de l'Unesco. Côté gastronomie, ce ne sont ni les établissements (plusieurs étoilés et 14 restaurants au BIB Gourmand) ni les produits (spécialités régionales, crémant luxembourgeois, bières belges...) qui font défaut.

Vous préférez des sorties insolites ou plus extrêmes? Saviez-vous qu'il est possible de faire du parapente en Moselle? Que des circuits vous proposent de prendre le volant d'une puissante voiture sportive en Belgique ou en Lorraine? Qu'une somptueuse grotte vous fera goûter au frisson de la spéléologie à la frontière franco-luxembourgeoise? Qu'il est possible de s'enfoncer dans les entrailles d'une mine luxembourgeoise? Qu'un simulateur de vol vous place au commande d'un Airbus A320 à 45 min de Luxembourg-ville? Que vous pouvez dormir avec les loups à la frontière franco-allemande? Que le plus grand rassemblement de montgolfières au monde a lieu tous les deux ans en Meurthe-et-Moselle?

Oui chers globetrotteurs et globetrotteuses, c'est sans chauvinisme que je vous l'assure: il y a plus d'un voyage qui vous attend dans notre belle région.