Le 19 février dernier s'éteignait Gust Graas. Aujourd'hui, l'ancienne ministre luxembourgeoise Erna Hennicot-Schoepges souhaite rendre un hommage tout particulier à ce visionnaire qui a marqué l'histoire de RTL.

Un virus a mis le monde dans tous ses états et démontré la fragilité de tous nos systèmes. L’économie en prendra un coup dur, les relations humaines seront réduites au téléphone et à l’ordinateur... La maladie implacable s’impose en maître absolu.

Mais la vie continue, avec ses soucis et ses préoccupations, arrêtées soudainement à la seule question de la contagion possible. De quoi réfléchir aux besoins essentiels pour survivre.

Les souvenirs en font partie. Ils meublent le vide! Et tous les absents qui ont traversé nos vies, resurgissent, dans les avis de décès et les photos des disparus. Pendant ce temps, la nature fleurit en solitude. Ce printemps 2020, de tout beauté, ne se prête guerre aux nécrologues, ni à la déprime. Cela nous rappelle la force de la nature… qui elle, profite de la crise pour récupérer! Covid 19 est plus puissant que tous nos programmes de lutte contre le changement climatique.

UNE RÉVOLUTION QUI EN RAPPELLE UNE AUTRE...

Voici donc venue l’ère de l’informatique, du télétravail et de l'école à la maison grâce au web. Qui aurait cru voir arriver si vite cette évidence que désormais, nous sommes tous reliés par les ondes et les fréquences?

Cette évolution, liée au génie de l’homme, me force à remonter le temps pour accorder un moment à ceux qui en étaient les initiateurs et les entrepreneurs. J'y pense grâce aux rendez-vous tout au long de la journée sur les ondes de RTL, qui nous apporte les dernières nouvelles (qu'un hommage soit fait aux journalistes qui doivent assumer une charge bien délicate et difficile).

L’histoire de la compagnie témoigne du génie et de l’audace de ses initiateurs, les frères Ahnen, qui dès 1924 avaient diffusé les concerts de la musique militaire utilisant leurs droits de concessionnaires (qui ont ensuite été vendus en 1931 à des actionnaires français.) La Compagnie Luxembourgeoise de Radiodiffusion en a résulté…

QUI SE SOUVIENT DE L'ORCHESTRE DE RTL?

L’évolution technique et l’expansion de Radio Luxembourg a été un fleuron de l’économie du Grand- Duché. Gust Graas (décédé le 19 février dernier) en a assumé la responsabilité de 1977 à 1987 comme secrétaire général. Hommage lui a été fait pour les innovations qu’il a apportées pour l’élargissement des programmes, radio et télévision, au poste en luxembourgeois. Ses mérites de visionnaire dans beaucoup de domaines ont été relevé dans de nombreux commentaires. Un oubli cependant, de ne pas mentionner son rôle pour la sauvegarde de l’orchestre de RTL, doit être redressé.

© DR

L’orchestre a été créé pour les premières émissions dès 1933. Tout le programme était diffusé en direct, donc pour la musique, il fallait des musiciens dans le studio! Avec les enregistrements sur bande magnétique et plus tard l’apparition des disques à 78 tours, puis encore plus tard les CD, plus besoin de musiciens dans le studio. Donc plus besoin d’un orchestre, devenu une charge pour le budget de la compagnie et des actionnaires réticents à les supporter.

Responsable du budget, Graas s’est fait un défenseur de l’orchestre, qui avait acquis entre-temps un renommée internationale. Il connaissait les noms de tous les musiciens, il assistait souvent aux concerts du jeudi à la Villa Louvigny et savait présenter cet orchestre comme une charge "supportable" pour le budget de la compagnie. Sans son engagement, l’orchestre aurait déjà succombé avant l’obligation pour la CLT d’entretenir un orchestre retenue dans le contrat de concession renouvelé.

Les mérites de Gust Graas vaudraient bien un concert en son honneur par l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, qui n’existerait pas sans ces antécédents.

© DR