Report de la fin des travaux, un budget qui grandit à vue d'oeil, des matches internationaux toujours joués au Josy Barthel: aurait-on mieux fait de rénover l'ancien stade?

Quand on pense au nouveau stade national, on pense forcément à son prédécesseur qui sied aujourd'hui encore en bordure de la route d'Arlon dans la capitale luxembourgeoise.

Le stade Josy Barthel, jadis décrit par Michel Platini comme "un des stades les plus pourris de tous ceux qui sont sous la houlette de l'UEFA", est désormais destiné à devenir un quartier résidentiel privilégiant les logements sociaux. Un projet qui, on l'espère, se déroulera avec moins d'accrocs que la construction du nouveau stade qui joue depuis trop longtemps les prolongations.

En effet, d'abord prévue pour l'année 2019, la fin des travaux a été retardée à plusieurs reprises depuis le mois de mai 2020. Et si certains espéraient que les matches de qualifications du Mondial 2022 se dérouleraient dans l'enceinte du nouveau stade national, ils se sont manifestement mis le doigt dans l'oeil.

Et ce n'est pas que sur les travaux que le stade joue les prolongations. Le budget lui aussi a été "prolongé" suite à des "erreurs" commises par le bureau d'études en charge du projet, pour reprendre les mots de l'échevin Laurent Mosar. Des "erreurs" qui ont fait grimper le coût global du stade à un peu moins de 80 millions d'euros contre les 60 millions annoncés au lancement du projet.

60 millions d'euros, c'est précisément ce que coûte la rénovation d'un stade bien connu dans la région: le Stade Saint-Symphorien. Au programme: une nouvelle tribune sud, deux virages, une "harmonisation architecturale" du stade, un parvis piéton, le remplacement des sièges de trois tribunes, un nouveau système de son et de lumières et un nouveau contrôle d'accès au stade. Une enceinte qui devrait abriter 30.000 places soit près de 5.000 places supplémentaires. À titre de comparaison, le Stade Josy Barthel offre actuellement une capacité de 8.125 places assises contre 9.385 places annoncées pour le nouveau stade national.

De quoi faire réfléchir si l'on considère qu'en 2014, la rénovation du Stade Josy Barthel était encore au programme du gouvernement. Une rénovation qui aurait coûté moitié moins cher (30-40 millions) d'après les estimations de l'époque. Cependant, peut-on vraiment affirmer que les travaux de rénovation auraient été réalisés plus vite? Pas vraiment mais ce que l'on sait, c'est que le Stade Saint-Symphorien devrait être prêt à accueillir du public dans les semaines à venir et que les travaux devraient être achevés courant 2022. À noter: les travaux ont été lancés en mai 2019 soit, il y a bientôt deux ans.

Aux dernières nouvelles, le Stade de Luxembourg devrait faire l'objet d'un "point" pendant les vacances de Pâques. L'espoir étant que les pépins techniques annoncés avant la rencontre Luxembourg-Portugal aient été réglés pour permettre, sous peu, de réaliser un "match-test" avant d'y organiser une rencontre officielle. Il y a cependant gros à parier que les responsables de la Ville de Luxembourg et des fédérations sportives préfèreront organiser un match d'ouverture avec du public, une éventualité qui est actuellement inenvisageable.