Il parait que les moteurs diesel vont disparaître, bientôt suivis par les moteurs essence... Et si on achetait des voitures avec une date de péremption cachée?

Des fois, j'envie mes parents. À leur époque, c'était tellement simple de choisir une voiture! T'avais besoin d'avaler les kilomètres sur l'autoroute? T'achetais un gros diesel. T'avais besoin de te faufiler en ville? T'achetais une petite essence. Simple. Basique.

Et tu te foutais bien des particules fines, du CO2, et des autres bombes à retardement. Imaginez si Greta Thunberg était née à leur époque: elle aurait juste eu le droit d'alerter sur le réchauffement climatique provoqué par le radiateur de sa classe...

Mais aujourd'hui, alors que je dois trouver une remplaçante à mon antique VW Polo (adieu, petit ange au moteur truqué), je vous raconte pas le casse-tête. Enfin, si, je vous raconte.

HYBRIDE TA MÈRE

Déjà, j'ai l'embarras du choix: diesel, essence, hybrides (car il y en plusieurs: hybride classique, hybride rechargeable ou "plug-in", prolongateur d'autonomie...), 100% électrique, ou encore, si je veux jouer à l'extraterrestre, GPL ou hydrogène.

Rien que le match diesel VS essence me fait fumer de la tête. Par exemple, il faut désormais tenir compte de l'impact environnemental: il parait que le diesel est "moins pire" pour la planète mais "plus pire" pour notre santé, et l'essence c'est le contraire... Rah.

Et puis internet me rend dingue:

  • attention, les nouveaux moteurs diesels sont plus sobres mais ils sont devenus plus fragiles.
  • Attention, les moteurs essences ont fait des progrès mais de nouvelles normes les font foncer dans le mur.
  • Attention les voitures modernes sont mieux conçues mais elles sont bourrées d'électronique qui tombe vite en rade.
  • Attention au-delà de 200.000km c'est la fin, attention, attention...

Je capitule et propose de jouer ça à "plouf-plouf", ce sera plus simple.

"BEST BEFORE 2040"

Il y a une chose au moins dont je suis sûr: il flotte un parfum d'obsolescence programmée autour du carburant fossile. Car comme nous le rappelait récemment l'expert Fabrice Godefroy, on nous vend des voitures qui seront bientôt interdites de circulation.

Regardez en France: des villes comme Strasbourg ont décidé de la fin du diesel en 2025, et la France vient carrément d'annoncer la fin de la vente de véhicules essence et diesel en... 2040. 2040? C'est déjà demain! Moi, quand j'étais gamin, je croyais qu'en 2000 on aurait des voitures volantes. Résultat, en 2020 on a des moteurs truqués parce que les constructeurs n'arrivent pas à respecter les normes anti-pollution. Et on est censé pondre une voiture bio d'ici 20 ans?

© RTL

Alors oui, il y a la révolution "électrique". Mais si on banni l'essence et le diesel, on peut déjà dire bye-bye aux hybrides. Reste les moteurs 100% électriques, une vraie révolution qui dure depuis... plus d'un siècle. Le 29 avril 1899, une voiture électrique belge (la "Jamais contente") dépassait déjà les 100km/h. Un siècle et des Tesla plus tard, ces batteries sur roues n'ont toujours pas trouvé le moyen d'être assez endurantes et bon marché pour monsieur-tout-le-monde. Et si on soulève l'étiquette "écolo" un peu vite collée sur ces voitures, on se pince le nez à cause de la pollution effrayante lors de la production des batteries.

Non, vraiment, le plus simple serait que je n'achète pas de voiture et que j'habite en ville. Vive la mobilité douce et les transports en commun! Mais pour ça, faudrait que j'achète une maison en ville. Et là, je vous raconte pas le casse-tête...