Saviez-vous que l'office du tourisme de Luxembourg propose une courte mais splendide Promenade Unesco qui vous fera découvrir les plus beaux points de vue de la capitale. Suivez le guide !

C'est sous la Gëlle Fra que débute notre tour. Au pied de l'emblématique monument, quelques mètres au-dessus des Casemates de la Pétrusse, nous n'avons pas encore démarré que déjà, la ville se découvre.

À quelques pas de la cathédrale Notre-Dame, Luxembourg nous offre, en un coup d'œil, ce qu'elle propose de mieux: du relief, des espaces verts et plus de 1.000 ans d'histoire juste sous nos pieds.

De la place de la Constitution, endroit idéal pour déclencher son appareil photo, nous profitons d'une des fontaines à eau pour faire le plein des gourdes et partir sur les traces de notre Promenade Unesco.

Malheureusement elle n'est pas fléchée. C'est un choix assumé "pour éviter la pollution visuelle. À l'heure digitale, nous cherchons à rendre le fléchage le plus discret possible", résume Robert Philippart, UNESCO Site manager, au ministère de la Culture. Mais la balade est facile à suivre avec une carte interactive, via l'appli dédiée izi.travel ou en visite guidée payante.

La boucle est tout à fait accessible aux moins sportifs. Ses 3,4 km et son faible dénivelé vous conduiront immanquablement vers les plus beaux sites de la ville: ses fortifications et ses vieux quartiers, classés au patrimoine culturel mondial de l'Unesco depuis 1994.

À l'angle de la place de la Constitution, en face de la cathédrale, nous découvrons un escalier nous permettant de descendre vers la Pétrusse. Le chemin se poursuit, à mi-hauteur entre la ville et le fond de la vallée. Sous les fenêtres du ministère de la Culture, dont nous jalousons la vue, nous arrivons au Viaduc. Un point de vue nous offre l'occasion de contempler le skatepark et toute la vallée. Un peu chamboulé lors de notre passage, cet écrin de verdure connaît d'importantes rénovations afin de renaturer le lit de la Pétrusse.

RTL

© Thomas Toussaint / RTL

Nous poursuivons notre chemin le long des fortifications, jusqu'à atteindre le Rousegaart, le jardin de roses, derrière la Cité judiciaire. Comme au bon vieux temps, quand le Luxembourg incarnait l'excellence en matière de production de roses. Nous y découvrons des dizaines de variétés. À l'aide d'un smartphone, un QR Code vous en apprendra plus sur les différentes plants. La rose "Grande-Duchesse héritière Stéphanie", la rose "Indépendance du Luxembourg" ou encore la "Simone Veil".

En contrebas, nous observons la confluence de la Pétrusse et de l'Alzette, qui enserre le Grund et Clausen. Au-dessus, c'est plutôt le génie de l'Homme qui se distingue avec l'imposant viaduc des CFL. Et plus loin encore, les tours du Kirchberg, le quartier européens et des affaires. L'endroit est calme et tranche avec l'agitation qui règne de l'autre côté du plateau du Saint-Esprit.

RTL

© Thomas Toussaint / RTL

La balade se poursuit à l'arrière de la Cité judiciaire. Nous remontons quelques mètres pour découvrir la Fontaine aux (aux) colombes de Fabricio Cocchia et profiter d'un somptueux point de vue sur le Grund. Puis retrouvons le parcours, au niveau du Rousegaart. Après avoir longé un bâtiment renfermant des dizaines de statues, nous débouchons sur un nouveau point de vue ombragé.

Quelques marches nous amènent vers la Corniche. Nous jalousons (à nouveau) les bureaux installés ici et dont les fenêtres offrent un panorama inégalé sur le Grund et le Bock.

Nous passons à côté de l'Église Saint-Michel, le plus ancien site religieux de a capitale, et prenons quelques photos de l'abbaye de Neumünster devenu un hôpital militaire, puis une prison. À cet endroit, nous ne pouvons que vous conseiller de franchir le Schloss Bruecke (le Pont du château). En surplomb des Casemates du Bock, un nouveau panorama sur la ville s'offre à vous.

RTL

© Thomas Toussaint / RTL

Quelques pas en arrière, la Promenade Unesco prend une dimension plus urbaine et nous ramène en ville. En traversant ses artères moyenâgeuses, comme le Marché-aux-Poissons, nous arrivons devant un lieu caché, mais très apprécié de la capitale: le fronton "Mir wölle bleiwe wat mir sin", devise du Luxembourg.

Entre les restaurants et les terrasses des bars, nous passons derrière le palais grand-ducal pour aborder la rue du Marché-aux-Herbes par le nord. Une voix forte s'y fait entendre: "Présentez armes!"

RTL

© Thomas Toussaint / RTL

Heureux hasard, c'est à notre arrivée devant le palais qu'un cortège sort, nous permettant d'apercevoir le Grand-Duc Henri quittant sa résidence. Tandis que les soldats reprennent leurs manœuvres, nous filons vers la place de Clairefontaine, point central des rassemblements et manifestations du pays. Sous le regard de la Grande-Duchesse Charlotte, dont la statue trône au milieu de cet espace pavé, nous pressons le pas vers la place Guillaume. L'arrêt y est plus court, tant les travaux amputent (encore) les lieux.

Derrière l'hôtel de ville, des escaliers permettent de rejoindre la rue Notre-Dame. Les curieux pourront en profiter pour visiter la cathédrale. Avant de finalement revenir au point de départ de cette Promenade Unesco. Nous y refermons cette boucle temporelle. Luxembourg se révèle être une capitale où l'on peut voyager sans jamais la quitter. Presque un paradoxe pour cette ville du quotidien, qui mérite d'être (re)découverte.

Les infos utiles:
- La carte interactive publiée sur Outdooractive par Visit Luxembourg
Le dépliant (PDF) de la balade
- La Promenade Unesco peut également s'effectuer avec un parcours plus urbain avec une visite guidée proposée par le LCTO