Jongler, échanger, smasher, contrôler et tout ça sur une table qui est à peine plus grande que celles utilisées au tennis de table. Nous avons testé le Teqball et voici ce qu'on en a pensé.

Amateur de football et de beaux gestes, il me tardait d'essayer ce sport dont les bienfaits ont tant été vantés ces dernières années. On se rappelle notamment du passage d'un certain Ronaldinho au Kirchberg pour la promotion de ce sport atypique. Cet été, j'ai (enfin) eu l'occasion de m'y essayer et cette première tentative m'a ouvert les yeux sur plusieurs choses.

D'abord, j'ai très vite réalisé que j'aurais mieux fait de m'entraîner avant de défier un représentant du sport. Ensuite, j'ai constaté que le Teqball était un sport bien plus technique qu'il n'y paraissait. Enfin, malgré avoir essuyé plusieurs défaites, je me suis rendu compte que je m'étais quand même bien amusé. En somme, j'en tire un constat plutôt positif.

Seul bémol: les exigences techniques du sport peuvent décourager les novices. Parce qu'il faut le savoir, pour jouer, un certain bagage technique est nécessaire. En effet, jongler puis ajuster une frappe sur une table qui fait 3 m sur 1,7 m n'est pas nécessairement à la portée de tout le monde.

Par contre, il suffit d'avoir joué un peu au football pour trouver ses marques et c'est là que la pratique du Teqball prend tout son sens. Comme l'explique très bien Christophe Lambot de l'association ELA Luxembourg, c'est le sport idéal "pour travailler la technique et le contrôle du ballon". 

Une problématique à laquelle il est très sensible puisqu'il est le porte-parole d'une association qui lutte contre la leucodystrophie (ELA Luxembourg), une maladie qui réduit considérablement la mobilité et l'autonomie des personnes qui en sont affligées.

C'est dans le cadre d'une des actions de l'association que nous avons pu nous essayer au Teqball. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le représentant d'ELA m'a donné du fil à retordre lorsque je me suis mesuré à lui. Un match qui a tourné en ma faveur bien que je soupçonne Christophe d'avoir retenu ses coups...