Boire de l'eau en ayant la sensation de siroter un soda, c'est la promesse de la gourde Air-Up, conçue pour tromper nos sens. Nous l'avons testé.

La proposition est intrigante. Elle est celle d'une start-up allemande, Air Up, qui commercialise une gourde sensée "transformer" l'eau en soda grâce à une petite astuce scientifique: la rétro-olfaction. Le principe est simple: faire passer un arôme parfumé dans la bouche et le nez afin de nous donner la sensation de boire une boisson aromatisée, voire un soda, alors que l'on est juste en train de siroter... de l'eau.

"Peu de gens savent que 80 pourcents de notre goût est en réalité causée par notre odorat, qui peut être atteint via la gorge. C'est un processus naturel très comparable aux arômes de la nourriture quand on mâche", affirme Lena Jüngst, 28 ans, la développeuse du produit. Celui-ci a été testée dans le cadre d'un projet scientifique "pour prouver qu'il n'y a pas de transition entre nos arômes et l'eau." En clair, on boit vraiment de l'eau. Tentant pour les gourmands faisant la chasse aux calories!

C'est une capsule odorante, à clipser sur la paille en plastique, qui est chargée de faire illusion. Mais cette gourde Air-up tient-elle ses promesses ? Voyons cela...

RTL

"Goûter avec le nez, sentir avec la bouche" lance la start-up Air Up. L'arôme de la capsule entre "dans la gorge à chaque gorgée, ce qui donne l'impression que l'eau est aromatisée". / © Air Up

Nous nous sommes procuré la gourde avec différentes capsules: aux fruits exotiques, aux fruits rouges, au Cola... Lors de notre premier essai, nous avons opté pour la première en versant de l'eau du robinet dans la gourde. Première remarque: à l'ouverture du sachet contenant la capsule, l'odeur du fruit est très présente, il faut bien ça pour tromper les sens. Pour "activer" cette fameuse capsule, il faut légèrement la remonter jusqu'au marqueur indiqué le long de la paille. Si on la pousse au maximum, l'illusion ne fonctionne pas.

"Tenez simplement la bouteille à la verticale, ne la retournez pas et aspirez l'eau de la bouteille, comme vous le feriez avec la paille d'un cocktail. Il n'est pas nécessaire d'inhaler avec votre nez en même temps" nous confirme la créatrice du produit.

Disons-le franchement: l'illusion de boire un verre de sirop est minime. On n'a pas totalement la même sensation que si l'on buvait de l'eau à la bouteille, c'est plutôt comme si vous ajoutiez un léger filet de sirop dans un grand verre d'eau. Il faut encore moins s'attendre à avoir l'impression de boire un verre de jus de fruit. Plus vous êtes habitué à boire sucré, moins l'effet fonctionnera sur vous.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la capsule n'a pas pour rôle de se servir de notre odorat pour tromper notre goût, mais bien de passer par la bouche pour tromper notre cerveau avant de ressortir par le nez. "L'activer" sur la paille a pour conséquence de produire des bulles d'air parfumées que l'on avale (ça donne d'ailleurs l'étrange impression d'aspirer un fond de verre), lesquelles sont censées tromper notre cerveau avant de ressortir par le nez. Voilà pour l'explication scientifique simplifiée. Il ne sert donc à rien d'essayer de respirer coûte que coûte en buvant... sauf si l'on veut "boire de travers"!

"Les bulles d'air parfumées montent jusqu'à notre centre olfactif situé à l'arrière de notre nez. Ce processus se produit naturellement aussi lorsque vous mangez ou buvez - les arômes sont extraits dans votre bouche et voyagent jusqu'à votre centre olfactif, où ils sont perçus comme un goût. De cette façon, votre cerveau ne peut pas faire la différence entre l'odeur et le goût et le transmet simplement comme une saveur" détaille la conceptrice de la gourde.

RTL

La capsule se visse sur la paille en plastique: c'est elle qui doit faire illusion. / © Air Up

Deuxième essai avec la capsule Cola, associée cette fois à de l'eau gazeuse. L'illusion fonctionne mieux à notre sens, il y a comme un "arrière goût" de Cola même si on reste conscient de ne boire que de l'eau. L'effet des bulles améliore celui de la capsule, d'autant plus que l'arôme est très développé. Lena Jüngst le reconnaît: "certains parfums fonctionnent encore mieux si vous remplissez d'eau gazeuse."

Afin d'obtenir une seconde impression, nous avons soumis le produit à une personne de notre entourage... qui s'est montrée pour le moins circonspecte. En fait, pour donner toutes ses chances à la magie d'opérer, mieux vaut boire sans se préoccuper du produit et de son fonctionnement. Si on l'analyse à chaque gorgée -ce que l'on ne fait pas en temps normal-, on a plus de chance de passer à côté de l'expérience...