Confinement oblige, le sport se pratique désormais en intérieur. C'est parti pour un cours de yoga en ligne!

Je les avais rencontrés à la Kinnekswiss durant l'été 2017, sous le soleil, c'est finalement dans mon salon que je les retrouve lors de ce printemps 2020.

Sarah et John, qui proposent depuis plusieurs années des cours de yoga, ont eux aussi sauté le pas du numérique avec le confinement. C'est donc avec un micro et une caméra qu'ils vont animer leur cours hebdomadaire du dimanche, en direct sur les réseaux sociaux.

YOGA ET ECRAN 4K

À défaut d'avoir pu me rendre à leur cours avec des amis, c'est après leur avoir envoyé quelques invitations en ligne que je me connecte sur Facebook dimanche matin.

Je déplace quelques meubles pour m'assurer d'avoir suffisamment de place, lance leur live sur ma télé et le cours commence. C'est parti pour une heure d'exercices de respiration et de postures en tout genre.

À l'écran, Sarah et John s'alternent pour donner les instructions - en anglais - et présenter les postures. Montagne, chien tête en bas, guerrier... Les poses les plus courantes s'enchaînent.

C'est clair, il ne fallait pas mettre le réveil à 10h25 et démarrer à froid. Malgré mon acharnement à m'étirer régulièrement et à m'offrir des séances de sport, je sens que ces deux semaines de confinement ont commencé à m’ankyloser. Pire, c'est bien mon esprit qui est encombré, embué par ma frustration de rester enfermé la majeure partie de la journée. "Nous allons nous concentrer sur notre souffle, sur le présent" résume Sarah à l'écran, dont le commentaire tombe à point nommé. "L'esprit est très doué pour se projeter vers le passé ou le futur, il faut apprendre à laisser filer ce qui nous perturbe", chose qui demande du temps... Et de la persévérance.

Inspiration. Expiration. Je passe d'une posture à une autre et commence à enfin me détendre. Inspiration. Expiration. Mon chat me ramène à la réalité et vient se promener autour de mon tapis de yoga. Probablement se demande-t-il ce que je fiche tout le temps "chez lui" ces derniers jours. Inspiration. Expiration. Je le laisse déambuler autour de moi et tente de me replonger dans mes exercices. À mes côtés, ma compagne tente elle aussi de suivre le cours, qu'elle découvre. Le confinement a le mérite de nous faire essayer de nouvelles choses.

Après moult pertes d'équilibre et quelques gros soupirs après avoir relâché les postures les plus exigeantes, la séance se termine par une bonne dizaine de minutes dos au sol, dans la position du "cadavre" (Savasana pour les initiés). Une véritable bouffée d'air qui aurait bien pu durer une heure sans que je ne ressente le besoin de bouger.

Bien qu'elle se soit déroulée en intérieur, la séance m'aide tout de même à "m'aérer" et à couper avec le reste de ma semaine, occupée par le télétravail. Et comme le confinement va durer encore un moment, je prends rendez-vous pour la suite: prochaine séance dimanche matin à 10h30. Toutes les infos directement sur la page Facebook de Sarah et John.

À lire également: On a testé pour vous l'apéro virtuel