Notre journaliste a investi quelques euros dans un ballon de gym pour redresser son dos matraqué par les heures passées devant son ordinateur.

Si comme nous votre travail implique de passer un certain temps assis, les lignes qui suivent pourraient vous intéresser. Confronté à l'apparition de plusieurs petites douleurs et gênes dans le dos, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de remettre en place ce dos qui ne me supporte plus aussi bien qu'il y a quelques années.

Direction une célèbre chaîne de magasins spécialisée dans le sport qui me promet de me remettre "à fond la forme". Perdu entre les nombreux ballons de gym, un vendeur m'aiguille vers un modèle lesté, permettant plus de stabilité et donc plus adapté pour une utilisation au bureau.

Je sors ma carte bancaire et repars avec mon ballon, dégonflé et enfermé dans une petite boîte en carton. Cette précision est d'importance puisque, vous l'avez compris, il va falloir gonfler mon nouveau "siège".

ET MAINTENANT, IL FAUT POMPER

Les embouts adaptés sont bien fournis, il ne reste plus qu'à pomper. Ce que je commence à faire un soir au bureau, pour déranger le moins de monde possible.

Quelques 600 coups de pompe plus tard (si si, j'ai compté, et mes bras s'en souviennent), mon ballon prend forme et semble suffisamment dense pour accueillir ma pauvre carcasse. Je décide donc, sous le regard intrigué de mes collègues, de m'engager sur cette nouvelle installation instable et passe trente minutes dessus.

Hormis une légère sensation de rebond, et un certain déséquilibre, je note immédiatement le besoin de me tenir droit. Le genre de position que de nombreux de mes enseignants auraient souhaité que j'adopte, tant j'avais tendance à m'avachir sur ma chaise plus jeune. Il paraît qu'il vaut mieux tard que jamais.

Ne faites pas ça chez vous.

Comme pour votre chaise habituelle, la position adoptée est cruciale. Jambes et genoux à 90°, coudes au niveau du bureau, dos droit, regard en surplomb des écrans... La position est plus ou moins la même que celle privilégiée pour une chaise classique mais m'oblige naturellement à contracter les abdos et à me stabiliser avec mes jambes.

ET ÇA MARCHE ?

Les premiers jours d'utilisation, je multiplie les séances de trente minutes, à raison de trois ou quatre fois par jour maximum, afin de m'habituer à ma nouvelle assise. L'effet est assez radical: mes habituelles douleurs disparaissent et sont remplacées par ce qui s'apparente à des courbatures. Oui, comme après une séance de sport. Sauf que ce sport, je l'ai fait sans m'en rendre compte.

Au bout de quelques jours, les courbatures disparaissent complètement, signe que les muscles de mon dos se sont habitués à cette nouvelle sollicitation. L'inconfort que je ressentais en restant uniquement sur ma chaise à lui aussi disparu. Ce n'est pas un outil miracle, mais ça marche.

Seul petit inconvénient, le ballon prend de la place, il faut donc réussir à le ranger sans qu'il ne gêne au bureau. Ah, et il se dégonfle un peu avec le temps, ce qui me permet de martyriser de temps en temps mes bras avec une centaine de coups de pompe supplémentaires.