Au moins trois personnes sont mortes et une vingtaine d'autres ont été ensevelies dimanche dans un glissement de terrain survenu dans le nord-ouest de la Colombie, où des brigadiers ont été déployés pour tenter de secourir les survivants, ont annoncé les autorités.

"Neuf personnes ont été secourues, trois sont mortes et on estime que plus de 20 personnes sont encore portées disparues. C'est une tragédie", a écrit le président Gustavo Petro sur Twitter.

Le glissement de terrain s'est produit dans une zone isolée et montagneuse de la municipalité de Pueblo Rico, selon la défense civile.

RTL

Photo diffusée par la police nationale colombienne le 4 décembre 2022 de sauveteurs sur le site d'un glissement de terrain à El Ruso, dans la municipalité de Pueblo Rico, dans le nord-ouest du pays / © Police nationale colombienne/AFP

Des dizaines de brigadiers sont à la recherche des passagers d'une moto et d'un bus de service public, coincés dans le glissement de terrain.

Les secouristes déployés ont déploré "la mort d'une mineure qui, après avoir été secourue, a été emmenée à l'hôpital de Pueblo Rico (et) est décédée avant d'arriver", a déclaré Alexander Méndez, porte-parole de l'organisation, au journal télévisé Noticias Caracol.

La fillette était âgée de 7 ans, selon les autorités.

Le véhicule a quitté la ville de Cali (sud-ouest) aux premières heures du matin et a parcouru quelque 270 kilomètres avant de s'écraser à travers la cordillère des Andes occidentales en direction de Quibdó (nord-ouest), selon la défense civile.

Selon le témoignage d'un survivant, le chauffeur du bus a vu arriver l'effondrement de la colline vers laquelle il se dirigeait.

RTL

Photo diffusée par la police nationale colombienne le 4 décembre 2022 de sauveteurs sur le site d'un glissement de terrain à El Ruso, dans la municipalité de Pueblo Rico, dans le nord-ouest du pays / © Police nationale colombienne/AFP

"Une partie s'est effondrée et le bus était un peu plus en arrière. Le chauffeur du bus faisait marche arrière quand tout s'est effondré", a déclaré à la station de radio Lloró Stéreo Andrés Ibargüen, qui a été évacué de la zone dans une ambulance.

Depuis le début du mois d'août, le pays est en état de "catastrophe nationale" en raison de la pire saison des pluies depuis 40 ans, selon le gouvernement.

Les pluies ont fait 271 morts et 700.000 sinistrés l'année dernière.