Les services maritimes de Gibraltar ont engagé une importante opération pour colmater une fuite de fioul lourd émanant d'un cargo entré en collision en début de semaine avec un navire méthanier.

Le bateau OS 35 est échoué au large de Gibraltar, un territoire britannique situé à l'extrême sud de l'Espagne, depuis la collision survenue lundi soir avec le méthanier, dédié au transport de gaz naturel liquéfié (GNL). Son équipage de 24 personnes a été évacué.

Selon les autorités de Gibraltar, sa coque s'est brisée mercredi soir, mais le navire vraquier ne s'est pas à ce stade séparé en deux parties.
L'autorité portuaire de Gibraltar a toutefois "confirmé une fuite de fioul lourd, dont une petite quantité s'est échappée du périmètre du barrage flottant" installé pour contenir les fuites, a indiqué le gouvernement de Gibraltar dans un communiqué.

Selon le gouvernement, la fuite sur le navire OS 35 est survenue au niveau de conduits qui avaient initialement été scellés, mais dont les joints se sont desserrés.
La fuite "est totalement maîtrisée" et "la priorité est (...) de récupérer le fioul (...) qui s'est échappé du barrage", mais aussi celui qui est resté "à l'intérieur", précise-t-il.

Les cargos vraquiers sont des navires dédiés au transport de marchandises solides en vrac, comme les céréales, et le carburant qui se trouve à bord est celui utilisé par le navire lui-même.

La collision avec le cargo méthanier est survenue alors que l'OS 35 effectuait des manœuvres pour quitter la baie de Gibraltar. Depuis l'accident, le trafic est suspendu dans le port du territoire britannique, sauf exceptions.
Le gouvernement de Gibraltar a assuré qu'il préparait "une opération pour extraire le carburant le plus tôt possible" du navire vraquier" mais de la manière la plus propre et avec le moins de risques possible".