Au moins 16 morts et de nombreux disparus : des inondations soudaines ont frappé le nord-ouest de la Chine, au moment où dans d'autres régions la canicule entraîne un rationnement de l'électricité et des fermetures d'usines.

Les fortes précipitations sont fréquentes dans le centre et le sud du pays à la fin du printemps et au début de l'été.

Mais la Chine fait face cette année à des conditions météorologiques extrêmes, conséquences du réchauffement climatique selon les scientifiques.

Des pluies diluviennes se sont abattues mercredi au Qinghai, une vaste province aride qui borde notamment le Tibet (ouest).

Ces intempéries ont provoqué dans une zone montagneuse des coulées de boue et dévié le cours d'une rivière, ont annoncé jeudi les autorités locales.

La brusque montée des eaux a fait au moins 16 morts, selon le dernier bilan communiqué à la mi-journée par la télévision publique CCTV.

Au moins 18 personnes étaient par ailleurs portées disparues.

La chaîne a montré des secouristes en combinaison orange évoluer dans la boue au milieu de rochers, de débris et d'arbres arrachés. Des habitations sont visibles à proximité.

RTL

Inondations en Chine / © AFP

Les sauveteurs sont mobilisés dans le comté de Datong qui dépend de Xining, une ville située à quelque 1.300 kilomètres à l'ouest de Pékin.

D'autres images diffusées par les médias d'État montrent des routes couvertes de boue, endommagées.

À l'autre bout du pays, les autorités ont mis en garde contre de possibles fortes pluies jeudi, notamment à Pékin, la capitale, et les régions limitrophes.

- Climatisation et rationnement -

Samedi, une crue subite dans le sud-ouest du pays avait déjà fait quatre morts et neuf blessés.

RTL

Des équipes de secours après des inondations éclair, le 18 août 2022 dans le comté de Datong, dans le nord-ouest de la Chine / © CNS/AFP

Des touristes jouant dans une rivière peu profonde avaient été pris de court par l'arrivée soudaine d'une importante masse d'eau.

Au même moment, une chaleur extrême touche notamment le centre, le sud et l'est du pays.

Plusieurs grandes villes ont ainsi enregistré les journées les plus chaudes de leur histoire.

Dans la province du Sichuan (sud-ouest), le seuil des 40°C est allègrement dépassé.

Depuis cette semaine, les autorités locales rationnent l'électricité car le réseau est mis à rude épreuve par les climatiseurs. Et les barrages hydroélectriques peinent à assurer la demande en raison de la faiblesse des cours d'eau.

Le Sichuan, connu pour ses pandas et sa cuisine épicée, dépend à 80% de l'électricité hydroélectrique.

Pour garantir l'approvisionnement des particuliers, usines et entreprises ont pour consigne d'économiser l'électricité et nombreuses sont celles à avoir suspendu leur activité.

RTL

Les dégâts provoqués par des inondations éclair, le 18 août 2022 dans le comté de Datong, dans le nord-ouest de la Chine / © CNS/AFP

C'est notamment le cas du constructeur automobile japonais Toyota et de CATL, le plus grand fabricant mondial de batteries pour véhicules électriques.

Une usine exploitée par le géant taïwanais de l'électronique Foxconn, principal fournisseur de l'américain Apple, est également à l'arrêt.

Plus de cinq millions de personnes subissent par ailleurs des coupures de courant intermittentes à Dazhou, une localité du Sichuan.