Les pompiers portugais luttent contre un violent incendie qui s'est déclaré dans l'un des plus beaux endroits du pays.

Plus de 1.500 pompiers sont mobilisés pour tenter de maîtriser un feu de forêt qui ravage depuis plusieurs jours le parc naturel de la Serra da Estrela, une région montagneuse du centre du Portugal classée par l'Unesco.

L'incendie s'est déclaré samedi dans la commune de Covilha et a déjà détruit Près de 10.000 hectares de forêt et de broussailles, faisant quatre blessés légers parmi les pompiers, selon les premières estimations citées par les autorités locales.

Après avoir été sur le point d'être circonscrites en début de semaine, les flammes se sont déchaînées mardi après-midi, menaçant la bourgade de Verdelhos. Mercredi, c'est le village de Sameiro, situé dans la commune de Manteigas, qui était l'épicentre de l'incendie.

RTL

© PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

Si l'un de versants de la vallée était déjà teinté de noir et gris par le passage du feu la veille, la colline d'en face était en proie à plusieurs foyers d'où s'élevaient ici et là des flammes et d'épaisses colonnes du fumée.

Se méfiant des vents violents et inconstants, les pompiers étaient placés en bordure du village pour protéger les maisons. "C'est une catastrophe qui nous crève le cœur", se lamente auprès de l'AFP un habitant, Antonio Duarte. "Tout était vert, et maintenant tout est noir... je n'ai jamais pensé qu'un incendie pourrait prendre ces dimensions", poursuit ce gendarme à la retraite, âgé de 62 ans.

"Nous sommes choqués, c'est l'incendie de la honte", affirme de son côté Margarida Cruto, une autre résidente, ancienne ouvrière textile de 66 ans, jugeant comme d'autres riverains que les pompiers n'aient pas mis les moyens nécessaires pour éviter que le feu se propage aussi loin de son point de départ.

Les maires de plusieurs communes touchées par ces feux ont notamment critiqué la mauvaise gestion des moyens sur le terrain. "Il y a soit disant beaucoup de moyens" mais "on ne les voit pas", a déploré Sergio Costa, maire de Guarda (nord) dans des déclarations à RTP.

Flavio Massano, maire de Manteigas, avait de son côté critiqué en début de semaine la mauvaise gestion des moyens aériens, estimant que les secours avaient surtout cherché à protéger les zones de passage du tour cycliste du Portugal, au détriment de la forêt.

Le parc naturel de la Serra da Estrela s'étend sur la plus haute montagne du territoire continental Portugal, qui culmine à quelque 2.000 mètres d'altitude.

Ce site a été classée comme géo-parc mondial par l'Unesco en 2020 en raison de son patrimoine géologique exceptionnel. La biodiversité du parc naturel de la Serra da Estrela est "la première victime" de ces incendies, a regretté l’association de défense de l’environnement Quercus, estimant que ces incendies sont notamment le résultat d'un "abandon des forêts".

Le Portugal, qui connaît cette année une sécheresse exceptionnelle, a par ailleurs connu le mois de juillet le plus chaud depuis près d'un siècle, selon l'institut météorologique national.

Depuis le début de l'année, plus de 70.000 hectares sont partis en fumée, selon les dernières estimations, encore provisoires, de l'Institut pour la conservation de la nature et des forêts (ICNF).