Fin janvier, deux jeunes agents étaient abattus lors d'un contrôle routier à Kusel en Rhénanie-Palatinat. Le procès des auteurs présumés a débuté à Kaiserslautern.

Le principal accusé, âgé de 39 ans, est accusé d'avoir abattu une policière de 24 ans et un policier de 29 ans, lors d'un banal contrôle routier nocturne, pour éviter de se faire interpeler pour braconnage. Peu de temps auparavant, il aurait chassé illégalement dans une forêt et il n'aurait pas voulu que cela apparaisse au grand jour, selon l'accusation.

Mardi l'accusé principal a raconté une tout autre histoire devant le tribunal et a rejeté la responsabilité de la mort des deux agents sur le coaccusé de 33 ans. La situation aurait été "confuse", selon le défenseur du principal accusé. Son client aurait également tiré, mais "seulement pour parvenir à ce qu'on ne lui tire plus dessus". L'homme aurait ensuite agi en état de légitime défense, a-t-il été dit à l'audience. L'avocat a encore expliqué qu'après l'incident, son client avait voulu se rendre à la police de Sarre, mais il voulait auparavant parler avec son épouse. Le SEK l'aurait devancé.

L'avocat du coaccusé a réfuté cette histoire. La description aurait été inexacte et "prévisible".