En tout début de soirée mercredi, le président Emmanuel Macron avait évoqué 31 morts dans ce naufrage qui est l'un des plus mortels enregistré dans la Manche.

Le bilan du naufrage mercredi au large de Calais d'une embarcation de migrants a été ramené à 27 morts et deux rescapés, selon un bilan consolidé communiqué par le ministère de l'Intérieur.

Une cinquième personne a été arrêtée dans la nuit de mercredi à jeudi, soupçonnée d'être un passeur en lien avec le naufrage de migrants qui a fait 27 morts dans la Manche, a indiqué jeudi le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Quatre passeurs présumés avaient été arrêtés mercredi en fin d'après-midi, également suspectés d'avoir un lien avec la tragédie, avait indiqué le ministre en déplacement à Calais.

Selon Gérald Darmanin, interrogé sur RTL, le cinquième passeur arrêté cette nuit avait "une plaque d'immatriculation allemande". Il avait "acheté des zodiacs en Allemagne", a-t-il ajouté, indiquant n'avoir aucune précision sur les circonstances du drame.

Parmi les victimes figurent 17 hommes, sept femmes et trois jeunes, ainsi que deux survivants, selon la procureure de Lille. Il y aurait un adolescent et 3 enfants parmi les victimes, a précisé une source policière.

Les deux survivants, un Irakien et un Somalien, étaient en "grave hypothermie hier" mais "un peu mieux aujourd'hui", a poursuivi jeudi le ministre, précisant qu'ils allaient être rapidement entendus.

Le Premier ministre Jean Castex tiendra ce jeudi à 8h30 une réunion interministérielle sur "les traversées de migrants dans la Manche à la suite du naufrage dramatique" survenu mercredi qui a fait 27 morts, a annoncé Matignon.

Londres et Paris ont convenu mercredi de "l'urgence" d'accroître leurs efforts communs afin de lutter contre les "traversées "mortelles" de la Manche par des migrants souhaitant rejoindre l'Angleterre depuis la France, a indiqué Downing Street.

Lors d'un entretien téléphonique, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président français Emmanuel Macron "ont convenu de l'urgence d'accroître leurs efforts conjoints pour prévenir ces traversées et de faire tout leur possible pour empêcher les gangs qui mettent des vies en danger", a précisé un porte-parole.