La police de Floride a déclaré tard vendredi qu'elle travaillait avec le FBI pour retrouver Brian Laundrie, 23 ans, un témoin clé dans la disparition de sa petite amie, Gabrielle "Gabby" Petito.

La police de North Port a déclaré dans un communiqué que la famille de Laundrie avait dit aux agents qu'ils ne l'avaient pas vu depuis mardi. Leur avocat a appelé les enquêteurs du FBI et a dit qu'ils voulaient parler de la disparition de Laundrie, selon la police.

Laundrie et Petito, 22 ans, sont partis en juillet pour un voyage à travers le pays dans une camionnette aménagée pour visiter les parcs nationaux de l'Ouest des États-Unis. Le garçon a été porté disparu le 11 septembre par sa famille.

"GABBY A DISPARU, BRIAN SE CACHE!"

Selon les enquêteurs, Laundrie est rentré à bord du van au domicile de ses parents à North Port, en Floride, le 1er septembre. Il a alors été identifié comme témoin clé dans cette affaire.

Les avocats de la famille Petito ont publié une déclaration disant que "Brian n'avait pas disparu": "toute la famille de Gabby veut que le monde sache que Brian n'a pas disparu, il se cache. Gabby a disparu", a déclaré le cabinet d'avocats.

Plus tôt dans la semaine, la famille de Petito a supplié la famille Laundrie de leur dire où leur fils l'avait vue pour la dernière fois. Petito et Laundrie étaient des amoureux d'enfance qui se sont rencontrés en grandissant à Long Island. Ses parents ont ensuite déménagé à North Port, à environ 55 kilomètres au sud de Sarasota.

Une vidéo publiée par la police de Moab, dans l'Utah, montre qu'un agent a arrêté la camionnette le 12 août après l'avoir vue en excès de vitesse et heurter un trottoir près de l'entrée du parc national d'Arches. La vidéo de la caméra corporelle montre une Petito émue, assise dans une voiture de police pendant que les agents interrogent également Laundrie.

Laundrie déclare sur la vidéo que le couple a eu une petite dispute qui a commencé lorsqu'il est monté dans la camionnette avec des pieds sales, et a dit qu'il ne voulait pas porter plainte pour violence domestique contre Petito, qui, selon les officiers, avait agressé son compagnon.

Il a dit aux officiers qu'il n'allait pas poursuivre les accusations parce qu'il l'aime. "C'était juste une querelle. Désolé que cela soit devenu si public", dit Laundrie dans la vidéo.

En fin de compte, la police de Moab a décidé de ne pas porter plainte et de séparer le couple pour la nuit, le garçon étant envoyé dans un motel et la fille restant dans le fourgon aménagé.

PAS DE LIEN AVEC UN MEURTRE NON RÉSOLU

Leur périple dans le van Fort Transit a commencé en juillet depuis Long Island, à New York, où ils ont tous deux grandi. Ils avaient l'intention d'atteindre l'Oregon avant Halloween, selon leurs médias sociaux, mais Petito a disparu après son dernier contact connu avec sa famille, fin août, depuis le parc national de Grand Teton dans le Wyoming, selon les autorités.

Par ailleurs, un shérif de l'Utah a déclaré vendredi que les enquêteurs avaient établi qu'il n'y avait aucun lien entre la disparition de Petito et le meurtre, toujours non résolu, de deux femmes tuées par balle dans un camping près de Moab, dans l'Utah, la même ville touristique où Petito et Laundrie se sont disputés et où la police est intervenue.

Les corps des deux femmes ont été retrouvés le 18 août, six jours après le contrôle routier impliquant Laundrie et Petito. Les deux femmes âgées de 24 et 38 ans avaient dit à des amis qu'elles craignaient qu'un "homme effrayant" qu'elles avaient vu à proximité leur fasse du mal.