Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Manifestations anti-confinement en Australie -

Des milliers de personnes ont manifesté samedi contre les mesures de confinement à Sydney, où de violents affrontements avec la police ont eu lieu, et à Melbourne.

Les manifestants, qui ne portaient pas de masque, ont transgressé des règles relatives aux déplacements non essentiels et aux rassemblements publics édictées par les autorités, ces dernières ayant laissé entendre que les mesures pourraient s'appliquer jusqu'en octobre.

- Les opposants au pass sanitaire dans la rue en France -

"Pour la liberté" et "contre la dictature sanitaire": après une première mobilisation nationale d'au moins 114.000 personnes le 17 juillet, des dizaines de manifestations ont à nouveau eu lieu samedi dans toute la France, contre l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions. Près de 110.000 manifestants étaient à nouveau attendus sur l'ensemble du territoire, selon les autorités.

- Mesures de quarantaine en Espagne -

L'Espagne imposera une quarantaine anti-Covid de dix jours aux voyageurs en provenance d'Argentine, de Colombie, de Bolivie et de Namibie à partir du 27 juillet, a annoncé le gouvernement. Cette quarantaine pourra être réduite à sept jours si le voyageur présente un test négatif le septième jour.

- Hanoï confinée à son tour -

Le Vietnam a placé en confinement samedi les huit millions d'habitants de sa capitale Hanoï pour tenter de contenir la montée des cas de Covid-19.

Après avoir réussi à contenir les assauts de l'épidémie l'an passé, le Vietnam a vu le nombre de cas exploser depuis la fin avril, et environ un tiers de ses 100 millions d'habitants est déjà confiné.

- Aide humanitaire russe pour Cuba -

La Russie a annoncé avoir envoyé vers Cuba deux avions remplis d'aide humanitaire, dont un million de masques, pour aider à faire face à une forte hausse du nombre des cas de Covid-19 et à l'embargo économique des Etats-Unis.

L'île de 11 millions d'habitants connaît actuellement une augmentation inquiétante du nombre des contaminations et des morts dues au Covid-19 : il est respectivement de 316.383 et 2.203 depuis le début de la pandémie, selon les chiffres officiels datant de vendredi.

- Inquiétudes pour les hôpitaux au Liban -

L'effondrement économique et les pénuries d'électricité au Liban rendent les hôpitaux très vulnérables et moins équipés pour faire face à une éventuelle nouvelle vague de l'épidémie de Covid-19, a averti Firass Abiad, directeur du plus grand hôpital public du pays.

Outre l'émigration de membres du personnel soignant et les pénuries de médicaments, les hôpitaux font face à des coupures de courant frôlant parfois les 22 heures par jour ainsi qu'à une raréfaction du mazout, indispensable au fonctionnement des générateurs d'électricité privés qui prennent le relais quand la compagnie nationale déleste.

- Plus de 40 millions de cas en Amérique latine -

La région Amérique latine et Caraïbes, la plus endeuillée dans le monde par la pandémie de coronavirus, a dépassé samedi le seuil des 40 millions de cas déclarés, selon un décompte de l'AFP à partir de chiffres officiels. Le nombre de décès y est de plus de 1,3 million.

burs-paj/ber/bq/sg