Le président français Emmanuel Macron a dévoilé lundi une série de mesures contraignantes pour lutter contre l'épidémie de coronavirus.

Vaccination obligatoire pour les soignants et extension du pass sanitaire. Lundi, Emmanuel Macron, qui s'exprimait à la télévision, a annoncé plusieurs mesures fortes et contraignantes pour combattre l'épidémie de Covid.

Le personnel soignant et non-soignant du monde médical, des cliniques et des maisons de retraite ou des structures d'accueil en situation de handicap, devra être vacciné. Ceci, avant le 15 septembre. "Des contrôles seront effectués" à partir de cette date a affirmé le président. Le ministre de la Santé Olivier Véran a ensuite précisé que les soignants qui ne joueraient pas le jeu verraient leur salaire suspendu. "A partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n'êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé", a déclaré M. Véran sur LCI.

En revanche, le président a dit faire aujourd'hui "le choix de la confiance" et ne pas imposer la vaccination à tous les Français. La question n'est toutefois pas complètement tranchée et pourra revenir sur la table plus tard. "Nous devons aller vers la vaccination de tous les Français" a-t-il évoqué.

En complément, il a ouvert la porte au rappel de la vaccination, dont la campagne pourra démarrer en septembre pour les premiers vaccinés de "janvier et février".

BARS, RESTAURANTS, CULTURE... VOILÀ LE PASS SANITAIRE

Le président français a surtout annoncé que les restrictions allaient s'accentuer pour les personnes non-vaccinées.

En plus de contrôles aux frontières, Emmanuel Macron a déclaré que le pass sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes au 21 juillet. Ce, pour toutes les personnes dès 12 ans.

En août, ce pass sera encore étendu et appliqué dans les bars et restaurants, ainsi que certains transports (avions, trains, cars...), aux centres commerciaux et aux établissements médicaux. Le gouvernement devra promulguer une loi pour appliquer cette mesure.

À l'automne, les tests PCR seront rendus payants, sauf sur prescription médicale.

Et dès ce mercredi 13 juillet, l'état d'urgence sanitaire sera décrété pour la Martinique et la Réunion dès le 13 juillet. Ainsi que le couvre-feu. En France métropolitaine, d'autres mesures pourront être prises si le taux d'incidence dépasse les 200 dans un département.