Distribué cette semaine à plusieurs pays, dont la France, la Belgique et le Luxembourg, le vaccin Johnson & Johnson doit permettre d'accélérer la vaccination contre le coronavirus.

D’OÙ VIENT-IL?

Fabriqué par la filiale Janssen, qui appartient au groupe Johnson & Johnson, le vaccin du même nom commence à être distribué cette semaine en Europe. Les livraisons sont attendues dès ce lundi en France mais aussi en Belgique.

COMMENT FONCTIONNE-T-IL?

Le vaccin de Johnson & Johnson est un vaccin à "vecteur viral". Il utilise comme support un autre virus peu virulent, transformé pour y ajouter des instructions génétiques d'une partie du virus responsable du Covid-19. C'est une technologie similaire à celle du vaccin AstraZeneca.

Une fois dans les cellules, une protéine typique du SARS-CoV-2 est produite, éduquant le système immunitaire à le reconnaître. Principal avantage du produit: il est le seul à ne nécessiter qu'une seule injection. De plus, il peut être conservé durant 3 mois à des températures de réfrigérateur standard, ce qui facilite sa distribution.

RTL

Principal avantage du produit: il est le seul à ne nécessiter qu'une seule injection. / © AFP

QUELLE EST SON EFFICACITÉ?

Son efficacité a été testée lors d'essais cliniques sur environ 40.000 personnes âgées de 18 ans ou plus dans plusieurs pays, notamment les Etats-Unis, le Mexique, le Brésil et l'Afrique du Sud. Environ la moitié a reçu le vaccin, l'autre moitié un placebo, et les deux groupes ont été comparés.

Le vaccin s'est révélé efficace à 85% pour empêcher les formes graves du Covid-19, une donnée cruciale, car c'est ce qui évite les hospitalisations et les décès. Aucune personne vaccinée n'est morte du Covid-19 lors des essais, contre sept décès dans le groupe placebo.

Le vaccin était par ailleurs efficace à 66% pour prévenir les formes modérées à sévères de la maladie. Un taux qui regroupe des réalités différentes entre les pays: de 72% aux Etats-Unis, il passait à 64% en Afrique du Sud, où un variant (B.1.351) était déjà ultra-majoritaire au moment de l'essai clinique, selon les données analysées par l'Agence américaine des médicaments.

Et par rapport aux autres vaccins? Le résultat de 66% ne peut pas totalement être comparé avec les quelque 95% d'efficacité affichés par les vaccins de Pfizer et Moderna, avertissent les experts. En effet, les essais cliniques de ces deux derniers ont été menés alors que les variants, notamment le variant sud-africain, n'étaient pas encore répandus.

DES PROBLÈMES DE CAILLOTS SANGUINS?

Sur la sellette en même temps que le vaccin AstraZeneca concernant des problèmes de caillots sanguins, le vaccin Johnson & Johnson a reçu des signaux encourageants. Il n'a pas été établi de lien de causalité à ce stade entre la formation de caillots sanguins et l'injection du vaccin, a déclaré vendredi l'Agence américaine des médicaments (FDA), en disant enquêter sur des cas aux Etats-Unis.

"La FDA est au courant d'informations aux Etats-Unis sur des événements thrombo-emboliques graves, parfois associés à une thrombopénie (bas niveaux de plaquettes dans le sang), qui se sont produits chez quelques individus après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19 de Janssen", a déclaré le régulateur américain dans un communiqué à l'AFP, citant le nom de la filiale européenne de Johnson & Johnson.

"Pour le moment, nous n'avons pas trouvé de lien de causalité avec la vaccination et nous continuons notre enquête et évaluation de ces cas", a ajouté l'agence.

Les effets secondaires les plus fréquemment observés lors des essais cliniques étaient une douleur à l'endroit de l'injection, des maux de tête, de la fatigue et des douleurs musculaires.

En Afrique du Sud, au moins un cas d'anaphylaxie - une grave réaction allergique -  a été observé, selon l'entreprise. De telles réactions, quoique très rares, ont aussi été provoquées par des injections des vaccins de Moderna et Pfizer.

COMBIEN DE DOSES SONT ATTENDUES?

L'Union européenne a commandé 200 millions de doses du vaccin au laboratoire. Avec, en complément, une option pour y ajouter 200 millions de doses supplémentaires.

D'après la répartition des contrats signés, le Luxembourg devrait recevoir, en tout, 276.156 doses. Soit autant de personnes vaccinées. Mais l'entreprise n'a pas communiqué de calendrier exact pour la distribution du vaccin.

Dans son dernier rapport hebdomadaire, daté du mercredi 7 avril, le ministère de la Santé annonçait la livraison de 2.400 doses cette semaine au Luxembourg.