En proportion de la population, hors micro-Etats, le Luxembourg reste le pays ayant enregistré le plus de cas cette semaine. Mais la tendance semble s'inverser, au moins en Europe. On fait le point.

L'Europe est restée l'épicentre de l'épidémie de Covid-19 ces sept derniers jours, malgré une baisse des nouvelles contaminations: voici les évolutions marquantes de la semaine écoulée.

AU LUXEMBOURG

Le nombre de nouveaux cas de coronavirus était toujours élevé jeudi 20 novembre au Grand-Duché. On a compté 519 nouvelles infections sur les 11.782 tests réalisés.

Et le virus a fait six nouvelles victimes, portant le nombre de décès à 260.

DANS LE GRAND EST

Les chiffres montrent clairement une décélération des infections dans la région Grand Est. Dans la semaine du 9 au 15 novembre, le nombre de nouveaux cas confirmés est en baisse avec 14.187 cas (contre 23.576 la semaine précédente).

Ce nombre reste malgré tout 23 fois plus élevé que lors du déconfinement. Le taux d’incidence recule fortement par rapport à la semaine 45-2020 et s’établit maintenant à 257,4 nouveaux cas / 100.000 habitants (contre 427,7 la semaine précédente.

DÉCÉLÉRATION EN EUROPE

La pandémie a continué d'accélérer cette semaine dans le monde, avec 593.000 nouveaux cas enregistrés par jour (un record), soit 3% de plus que la semaine précédente.

Avec 264.100 nouveaux cas quotidiens, l'Europe est la région enregistrant le plus de nouvelles contaminations, loin devant les Etats-Unis/Canada (172.200 par jour). Mais les nouveaux cas refluent (-7%) dans une Europe où de nombreux pays sont confinés ou soumis à des couvre-feux, tandis qu'ils montent en flèche en Amérique du Nord (+26%).

La tendance est à l'accélération dans presque toutes les régions du monde: Moyen-Orient (+9%), Amérique latine/Caraïbes (+3%), Afrique (+2%). Les contaminations décélèrent en Asie (-8%). Si la circulation du virus a augmenté en Océanie (+12%), elle reste très faible (15 cas par jour).

PRINCIPALES ACCÉLÉRATIONS

La Serbie est le pays où l'épidémie accélère le plus (+68%, 4.300 nouveaux cas par jour), parmi ceux ayant enregistré plus de 1.000 cas quotidiens pendant la semaine écoulée. Suivent l'Azerbaïdjan (+47%, 2.000), le Pakistan (+43%, 2.300), le Japon (+43%, 1.600) et la Turquie (+40%, 3.600).

PLUS FORTES DÉCRUES

La plus forte décrue est observée au Népal (-41%, 1.500 nouveaux cas par jour). Suivent la République tchèque (-38%, 5.100), la France (-37%, 26.800), la Belgique (-36%, 4.300) et le Mexique (-35%, 4.000). La République tchèque, la France et la Belgique ont décrété de fortes restrictions ces dernières semaines.

© FREDERIC J. BROWN / AFP

LE PLUS DE CONTAMINATIONS

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations cette semaine, avec 167.400 nouveaux cas quotidiens, devant l'Inde (39.200) et l'Italie (34.600). La tendance s'améliore en Inde (-14%), est stable en Italie, mais se détériore nettement aux Etats-Unis (+26%).

Suivent le Brésil (28.600, +18%) et la France (26.800, -37%).

En proportion de la population, hors micro-Etats, le Luxembourg reste le pays ayant enregistré le plus de cas cette semaine (643 pour 100.000 habitants), devant la Géorgie (587), le Montenegro (561), l'Autriche (515) et la Slovénie (489). Sur les 31 pays ayant un taux d'incidence supérieur à 200, 29 sont européens.

DÉCÈS

Les Etats-Unis ont enregistré le plus de décès au cours de la semaine écoulée (1.400 par jour), devant l'Italie (612), la France (595), le Brésil (540) et l'Inde (494).

La pandémie a fait au moins 1,36 million de morts dans le monde depuis fin décembre, pour plus de 56,8 millions de contaminations confirmées. Les Etats-Unis restent le pays le plus endeuillé (252.555 morts), devant le Brésil (168.061) et l'Inde (131.578).