Le petit garçon est mort en France à l'âge de cinq ans lors d'une punition pour avoir fait pipi au lit en février 2017.

Le beau-père de Yanis a été condamné vendredi à 25 ans de réclusion criminelle. La mère a écopé de quatre ans de prison, dont deux avec sursis pour ne pas avoir empêché le meurtre.

Reconnu coupable de meurtre et de violences régulières, Julien Masson, 34 ans, a également été condamné à cinq ans de suivi socio-judiciaire avec injonction de soins. La peine de la mère, 26 ans, est assortie de trois ans de sursis probatoire, sans mandat de dépôt.

Rappel des faits

Dans la nuit du 5 au 6 février 2017, les pompiers, alertés par Julien Masson, découvrent Yanis allongé, en chaussettes et slip trempés, le corps froid et couvert de marques de coups, dans un cabanon où la famille passe le week-end, à Aire-sur-la-Lys.

Julien Masson, 31 ans à l'époque, expliquera que l'enfant est tombé inanimé après avoir couru pendant plus d'une demi-heure le long d'un canal par une température de 5 degrés, une punition qu'il lui a infligé pour avoir fait pipi au lit. Il finira aussi par admettre quelques coups légers.

La version est battue en brèche par les experts, selon lesquels Yanis, décédé d'un traumatisme crânien suite à un coup violent, portait des marques d'étranglement et de bâillonnement et des signes d'immersion dans le canal, ainsi que des marques de coup antérieures à la nuit du drame.