Un conseil de défense est organisé ce dimanche soir à l'Elysée suite à l'assassinat en pleine rue d'un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine.

Selon les informations d'Europe 1, le président Macron aurait demandé à ses ministres de formuler certaines propositions et celle du ministre de l'Intérieur ne va probablement pas passer inaperçue. Gérald Darmanin demande en effet l'expulsion de 231 étrangers fichés S pour radicalisation et présents sur le territoire français.

Une réunion a eu lieu à 14 heures entre le ministre et les préfets de France afin de les informer de cette décision ainsi que pour leur demander de procéder à ces expulsions dans les prochaines heures.

Des 231 personnes visées par cette mesure choc, 180 sont déjà incarcérées. Les 51 autres devraient être appréhendées et arrêtées dans les prochaines heures, toujours selon Europe 1.

Gérald Darmanin aurait demandé lors de son dernier déplacement au Maroc si Rabat pouvait récupérer neuf de ses ressortissants concernés. Le ministre de l'Intérieur souhaitait opter pour la même solution avec d'autres pays comme l'Algérie ou la Tunisie.