Le début de l'année 2020 a été marqué par une nette hausse des sommes épargnées en Europe.

La crise sanitaire, devenue crise économique, a coïncidé avec une hausse record de l'épargne des Européens.

Dans une publication parue début août, Eurostat a constaté que le taux d'épargne avait explosé durant le 1er trimestre de l'année 2020. En moyenne, les Européens ont mis de côté 3,5% d'argent en plus qu'à la même période un an auparavant.

La baisse des dépenses (-1,7%) couplée à une hausse globale des revenus disponibles (+2,4%), a logiquement contribué à dégager et surtout à sauvegarder des sommes inutilisées.

Bien qu'Eurostat ne dispose pas de données pour le Luxembourg, il indique que les Slovènes (+7,7%), les Polonais et les Espagnols (+6,8% et +6,7%) sont ceux dont l'épargne a le plus augmenté. Les Belges, les Français et les Allemands ont également économisé en début d'année.

Le rapport entre crise et baisse des dépenses n'est toutefois pas vérifié dans tous les pays: aux Pays-Bas, en Finlande, en Tchéquie et en Suède, les sommes dépensées ont augmenté. Comme le fait remarquer Paperjam, une étude ING au Luxembourg montre que les résidents se sont montrés plus attentifs à la création d'une épargne de secours depuis la crise. Dans son flash de conjoncture de juin, le Statec avait également constaté la constitution d'une épargne "forcée" après la baisse de la consommation.

Comme lors de la crise financière de 2008, les Européens ont beaucoup plus épargné début 2020, au moment où la crise sanitaire a débuté. / © Eurostat