Le Panama permettra au paquebot de croisière Zaandam, sur lequel 42 personnes présentent des symptômes de grippe, traverse jeudi son canal interocéanique tout en interdisant tout débarquement sur son territoire, a annoncé mercredi le gouvernement du pays centraméricain.

"Nous ne pouvons pas éviter que le canal continue à fonctionner", a dit la ministre de la Santé, Rosario Turner, en conférence de presse, en réponse à une question sur le situation du navire rejeté de plusieurs ports sud-américains.

"Nous avons donné l'instruction que tout navire qui vient (doit se conformer) aux règles, c'est-à-dire présenter la liste des personnes affectées, et si nous soupçonnons que des personnes souffrent de problèmes respiratoires, elles ne peuvent pas débarquer", a-t-elle ajouté.

Le Zaandam, battant pavillon néerlandais et exploité par Holland America (groupe Carnival), a quitté Buenos Aires le 7 mars.

L'entreprise a annoncé que 13 passagers sur les 1.243, et 29 membres d'équipage sur les 586, présentaient des symptômes grippaux dimanche, sans qu'il soit possible d'établir s'il s'agit du Covid-19 faute de kits de dépistage.

La croisière devait initialement s'achever le 21 mars à San Antonio, port de la région de la capitale chilienne Santiago, mais les mesures prises par les gouvernements en raison de l'épidémie du coronavirus ont contraint le navire à modifier son parcours.

"Etant donné que tous les ports sur la route du Zaandam sont fermés aux bateaux de croisière, Holland America a envoyé le Rotterdam pour aller à la rencontre du Zaandam et lui fournir des vivres, du personnel et des tests de Covid-19", a annoncé l'entreprise mardi.

Les deux navires doivent se rencontrer jeudi au large de la côte caribéenne du Panama.

Le Panama a répertorié 558 cas de Covid-19, dont huit décès.