Le journal portugais Público annonce que l'Institut de l'emploi et de la formation professionnelle va payer les familles portugaises revenant vivre dans leur pays d'origine.

Ce n'est pas la première fois que le Portugal tente de séduire ses émigrés: en 2018 déjà, le pays annonçait une baisse d'impôts sur le revenu à ceux qui désiraient rentrer dans leur pays d'origine dans les deux années à venir.

Cette fois, le Portugal entend offrir jusqu'à 6.536,40 euros à ses émigrés tentés par un retour au bercail, relate le journal Público. pour en bénéficier, il y a bien sûr des conditions: il faut avoir quitté le Portugal avant le 31 décembre 2015, avoir résidé au moins 12 mois à l'étranger et avoir retrouvé un emploi au Portugal depuis le 1er janvier 2019 et maximum jusqu'au 31 décembre 2020.

L'action devrait être lancée durant les premiers jours de juillet par le secrétaire d'État à l'Emploi Miguel Cabrita avec le soutien de l'Institut de l'emploi et de la formation professionnelle (IEFP), via le programme Regressar.

Miguel Cabrita a souligné que l'institut avait prévu "10 millions d'euros" pour "soutenir environ 1.500 personnes" cette année.

Ce soutien financier se divise en plusieurs aides: une subvention de 2614,56 euros, jusqu'à 1.307 euros de frais de déplacement, jusqu'à 871,52 euros de frais de transport de marchandises, et jusqu'à 435,76 euros en guise de reconnaissance des qualifications du travailleur, explique le journal.