Un incendie a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris lundi soir. Les pompiers ont lutté plusieurs heures avant de le maîtriser.

Selon le porte-parole de Notre-Dame, l'incendie se serait déclaré dans les combles aux alentours de 18h50, lundi 15 avril 2019. Une première alerte, sans qu'un départ de feu ait pu être constaté, avait été donnée à 18h20. Une enquête doit déterminer ses causes exactes, bien que la piste accidentelle soit privilégiée par le procureur de Paris: "rien ne va dans le sens d'un acte volontaire".

"Cinq entreprises intervenaient sur le site. Dès aujourd'hui, ont débuté des auditions d'ouvriers d'employés de ces entreprises. Une quinzaine sont prévues. Ils sont une quinzaine à être intervenus, à avoir été présents hier", a précisé Rémy Heitz lors d'un point presse devant Notre-Dame, ajoutant que la direction de la police judiciaire parisienne mobilisait près de 50 enquêteurs sur cette enquête.
 
Les pompiers ont annoncé tôt mardi que l'incendie était "complètement maîtrisé": "L'ensemble du feu est éteint. La phase est désormais à l'expertise et c'est pour cette raison qu'un ensemble d'experts examine l'ensemble des structures pour constituer les phases qui suivront, à savoir la consolidation".

Plusieurs pans du toit se sont effondrés dans la cathédrale. Le gouvernement a précisé que des "vulnérabilités" de l'édifice avaient été détectées, notamment au niveau de la voûte. Si par chance certains vitraux ont été épargnés, les dégâts restent très impressionnant, comme en témoigne cet "avant/après" du sinistre.

Notre-Dame de Paris au lendemain de l'incendie. / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

LA STRUCTURE EST SAUVÉE MAIS LA RÉNOVATION SERA LONGUE

Les pompiers qui tentent depuis plusieurs heures de maîtriser le violent incendie à Notre-Dame ont réussi à sauver la "structure" de l'édifice "dans sa globalité", a déclaré leur chef sur place.

"On peut considérer que la structure de Notre-Dame est sauvée et préservée dans sa globalité", a indiqué le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, bien des doutes entourent la solidité de l'édifice. Les pompiers ont continue à arroser l'intérieur du monument pour refroidir ses murs.

Dévorée par les flammes, la flèche de Notre-Dame s'est elle effondrée peu avant 20h.

Le président Macron a promis que la cathédrale serait rebâtie, ce qui pourrait prendre des années. Plusieurs cagnottes ont fleuri sur Internet et une souscription nationale doit être lancée. 

Les familles Arnault et Pinault, deux des plus grandes fortunes françaises, ont annoncé mardi le déblocage de "dons" dédiés à la reconstruction de la cathédrale, à hauteur de 200 et 100 millions d'euros respectivement. La ville de Paris doit elle débloquer 50 millions.

Alors que Jack Lang, ancien ministre de la Culture, appelle à une restauration rapide de l'ordre de "trois ans", l'animateur Stéphane Bern a estimé à "dix à vingt ans minimum" la durée nécessaire, rappelant qu'il fallait d'abord faire un état des lieux de ce qu'il reste du monument et de ses oeuvres.

La couronne d'épines et la tunique de Saint-Louis, deux objets extrêmement importants pour les catholiques, ont été "sauvés", a indiqué Mgr Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale.

La couronne d'épine est, selon la croyance des catholiques, celle que les soldats romains auraient posé sur la tête de Jésus pour se moquer de lui peu avant sa crucifixion.

LA CATHÉDRALE À LA UNE

Au lendemain de l'incendie, plusieurs journaux français et étrangers titraient évidemment sur le drame.

COUPLE GRAND-DUCAL, JUNCKER, BETTEL... LES RÉACTIONS

Le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria Teresa ont exprimé leur soutien à Emmanuel Macron après avoir vu les flammes engloutir la cathédrale.

"Les images de la cathédrale Notre-Dame de Paris en feu nous ont brisé le coeur la nuit dernière. Aujourd’hui nous voulons saluer le mouvement de mobilisation qui est en train de naître afin que ce haut lieu de civilisation française rayonne à nouveau dans le monde entier. Notre lien avec Notre-Dame est plus fort que jamais."

Jean-Claude Juncker, président luxembourgeois de la commission européenne, a réagi dans la soirée sur Twitter.

Le Premier ministre Xavier Bettel évoquait lui sa "tristesse" face aux images:

Luxembourgeois de coeur, l'animateur de radio et de télévision Stéphane Bern est apparu très affecté sur France 2.

12 MILLIONS DE TOURISTES

En 2017, 12 millions de touristes ont visité ce bijou de l'architecture gothique, situé au cœur de la capitale française. D'importants travaux y ont lieu depuis plusieurs mois, notamment pour nettoyer l'édifice, noirci par la pollution.

Très prisée des touristes, cette cathédrale, qui est aussi un sanctuaire marial élevé au rang de basilique, continue d'assurer ses fonctions d'édifice religieux: cinq offices y sont célébrés quotidiennement, et sept les dimanches. Avec les fêtes et célébrations exceptionnelles, ce sont plus de 2.000 offices qui résonnent chaque année sous ses voûtes.

La flèche de la cathédrale, dressée sur les quatre piliers du transept, était un des symboles de la capitale française.

Les touristes d'outre-Atlantique sont notamment particulièrement attachés à Quasimodo et aux autres personnages -- immortalisés par le cinéma et la comédie musicale -- sortis de l'imaginaire de Victor Hugo, dont le roman "Notre-Dame de Paris" (1831) a amplifié le mouvement en faveur de la restauration de la cathédrale au XIXe siècle.

Cet incendie intervient au premier jour des célébrations de la Semaine sainte qui mène à Pâques, principale fête chrétienne.

VU SUR TWITTER