Mady Delvaux, Georges Bach et Frank Engel ne représenteront plus leur parti politique respectif aux élections européennes.

Tilly Metz, Charles Goerens et Christophe Hanson sont quant à eux toujours candidats pour rejoindre le Parlement européen le 26 mai. Les six députés européens Luxembourgeois se sont réunis lundi à la Maison de l'Europe à Luxembourg-Ville pour dresser un bilan de leur travail au cours des cinq dernières années à Strasbourg et à Bruxelles. Ils examinent également les dossiers qu'ils considèrent comme prioritaires pour l'Union lors de la prochaine législature européenne.

La sortie problématique du Royaume-Uni de l'Union Européenne est un sujet d'actualité qui a monopolisé toutes les attentions ces derniers temps. Ce que déplorent les 6 députés et que Mady Delvaux (LSAP) pointe clairement du doigt. Selon elle, on n'a que le mot Brexit à la bouche alors que l'on devrait également se concentrer sur les autres projets en Europe.

Frank Engel (CSV) a clairement indiqué que la prolongation du Brexit jusqu'au 31 octobre ne serait pas une bonne solution. Il se pourrait jusque-là que quelqu'un d'intransigeant comme Boris Johnson ne reprenne les rênes et rendent les négociations impossibles poursuit Frank Engel. À l'avenir, la principale priorité d'après lui sera la politique de l'UE en matière de migration et de développement. L'ONU a prédit que la population du continent africain pourrait doubler à l'avenir. Frank Engel a souligné qu'il ne saurait pas ce qui se passerait en Afrique une fois qu'il y aurait 2,5 milliards d'habitants. Il y en a actuellement 1,2 milliard qui ne disposent pas des ressources nécessaires pour survivre.

Il y a un dossier qui tient particulièrement à coeur au député vert Tilly Metz et au plus jeune des députés européens luxembourgeois Christophe Hansen (CSV), à savoir l'environnement. Ce dernier pense que la suppression des pailles en plastique prouve qu'il faut bien de temps en temps interdire quelque chose aux gens pour leur faire perdre des mauvaises habitudes.