La pétition avait fait un carton dès sa mise en ligne! Reportée en décembre à ce mercredi, le débat sur les deux jours de télétravail par semaine pour tous -y compris les frontaliers- est d'autant plus attendu.

L'idée lancée par Sabrina Litim, d'instaurer "deux jours de télétravail par semaine pour tous, y compris les frontaliers" et de "revoir à la hausse" les limitations fiscales et de sécurité sociale de "l'ancien monde", a connu un succès sans précédent dans l'histoire des pétitions au Luxembourg.

Le jour même de son ouverture à signatures, mercredi 13 juillet 2022, la pétition n°2384 a récolté en quelques heures à peine, les 4.500 signatures nécessaires pour déclencher un débat public au parlement luxembourgeois. Et finalement près de 14.000 signatures au total. Du jamais vu qui montrait toute l'acuité de la problématique dans un pays où près d'un salarié sur deux traverse quotidiennement la frontière pour gagner sa vie.

La Française qui vit en Belgique et travaille au Luxembourg avait lancé la pétition car elle avait bien vu que le gouvernement Bettel ne s'attaquait pas au sujet alors même que, bousculées par la pandémie Covid, les habitudes de travail et de déplacements avaient changé en quelques semaines. Une autre manière de travailler était bien devenue possible.

À LA CHAMBRE CE MATIN

Reportée en décembre 2022, l'idée de Sabrina Litim sera débattue ce mercredi 25 janvier à 10h30 à la Chambre des députés. L'auteure de la pétition sera accompagnée de cinq autres personnes et présentera ses revendications aux députés et aux ministres.
Les lignes du télétravail possible pour les frontaliers ont évolué l'an passé. Depuis octobre 2022, les frontaliers français peuvent télétravailler 34 jours par an tout en continuant d'être imposés au Luxembourg. Et même travailler chez eux un jour par semaine, grâce à une nouvelle loi française. Ce qui est loin d'être le cas pour leurs collègues frontaliers belges ou allemands. Et à mi-chemin seulement de la revendication de la pétition débattue ce matin.

Vous pouvez suivre le débat en direct sur ChamberTV ou assister en personne à la séance publique dans les tribunes de l'Hôtel de la Chambre à Luxembourg. L'entrée des visiteurs se situe rue de l'Eau. Vous pouvez entrer et repartir à tout moment, mais il vous faut une pièce d'identité pour y accéder.