Le rapport d'audit de PwC mené sur l'affaire de détournement de 5 millions d'euros par deux ex-fonctionnaires de Hesperange a enfin été publié par la commune sur ordre du tribunal administratif. Que contient-il ?

L'affaire des deux anciens fonctionnaires communaux de Hesperange qui ont détourné près de 5 millions d'euros publics s'est soldée lundi par de longues peines de prison.

Le Parquet a requis huit ans de prison à l'encontre du principal accusé et cinq ans et demi de prison à l'encontre du technicien. La moitié avec sursis dans les deux cas. Un entrepreneur corrompu pourrait également faire 18 mois de prison avec sursis.

Deux jours avant le début du procès, la commune a été contrainte par le tribunal administratif, de publier le rapport du cabinet d'audit PwC qui avait a été clos en décembre 2019, rendu accessible à tous les conseillers communaux en avril 2022, mais pas au grand public. L'asbl StopCorrupt réclamait cette publication depuis plus de deux ans. Le rapport de PwC a finalement été publié vendredi.

18 RECOMMANDATIONS

Le collège des bourgmestre et échevins, conduit par le CSV, affirme que le tribunal administratif aurait approuvé la démarche du collège. Il était correct de ne pas publier le rapport tant que l'instruction judiciaire était en cours.

Dans son rapport, Price Waterhouse Coopers note un certain nombre d'améliorations en termes de contrôle financier entreprises ces dernières années. Malgré tout, il reste de la marge, car le cabinet d'audit a encore constaté en 2019, 24 "anomalies" au niveau des commandes, factures et paiements.

PwC a donc formulé 18 recommandations afin d'éviter de nouvelles fraudes, tout en indiquant que "le risque de collusion avec des fournisseurs persiste, mais pourrait être réduit si une base de données achats/prix existait pour détecter des transactions anormales ou rirrégulières". PwC souligne qu' "une assurance à 100% n'est, quoi qu'il en soit, pas possible".

PWC recommande principalement davantage de contrôles tout au long des différentes étapes pour les commandes de la commune, ainsi qu'un meilleur suivi des projets commandés par la mairie.

Le cabinet d'audit a aussi proposé un certain nombre de mesures applicables à court terme, comme, par exemple, demander un relevé d'identité bancaire en cas de modification du compte bancaire d'un fournisseur, continuer de former les fonctionnaires et s'assurer que tous les collaborateurs connaissent les statuts des fonctionnaires communaux.

A lire aussi:

Détournement de fonds à Hesperange: Huit ans de prison requis pour le principal accusé

Un système raffiné: Le procès du détournement de fonds à la commune de Hesperange a débuté

Des millions d'euros détournés: Le procès d'Hesperange débute cette semaine