Les résultats du dernier sondage du dimanche ont été publiés mardi. Il en ressort une répartition des sièges à la Chambre bien différente de la situation actuelle.

Selon les chiffres du dernier Sonndesfro, par rapport au résultat des élections de 2018, le CSV perdrait six sièges, le LSAP en revanche en gagnerait trois et les Piraten quatre.
Sans surprise, au LSAP, c'est la satisfaction. Après avoir atteint en 2018 le pire résultat de leur histoire avec 10 sièges, les socialistes arriveraient à 13 sièges. Ce serait un de plus que le DP. S'il devait y avoir une troisième édition de la coalition DP, LSAP, Gréng, le parti socialiste pourrait revendiquer le poste de Premier ministre. Celui-ci revient normalement à la tête de liste et là, le coprésident du LSAP Dan Biancalana, considère que la personnalité politique préférée au Luxembourg actuellement, aurait de bonnes chances.

Dan Biancalana, coprésident du LSAP:

"Bien sûr, nous avons un certain nombre de procédures dans les statuts de notre parti, mais je pense que Madame Lenert a déjà laissé entrevoir dans des interviews récentes qu'elle serait intéressée. Et je crois, je peux le dire très clairement, Paulette Lenert a le soutien total de tout le LSAP."

Selon le récent sondage du dimanche, les Piraten progresseraient de deux à six sièges au Parlement. S'ils devaient passer l'an prochain de l'opposition à la majorité, Marc Goergen, le coordinateur du parti, aurait bien une préférence quant au partenaire de coalition.

Marc Goergen, coordinateur du parti pirate:

"Alors nous pouvons très bien collaborer avec une Paulette Lenert et une constellation LSAP, Piraten plus X nous plairait plutôt bien. Mais bon, il faut évidemment attendre ce qui sortira des urnes en octobre. Cependant c'est aussi un fait que nous ne participerions pas s'il s'agit de poursuivre la politique actuelle. Mais je vois au LSAP avec Paulette Lenert un facteur de renouveau et avec Paulette Lenert, nous nous comprendrions bien."

A propos de cette tentative de flirt politique, Paulette Lenert réagit plutôt avec retenue.

Paulette Lenert, ministre de la Santé:

"Vous savez, ce n'est pas un concert de voeux, je suis démocrate de coeur et il appartient aux électeurs de s'exprimer et ensuite aux candidats qui se présentent, en fonction du choix des électeurs, de voir ce qui est possible. Cela dépend évidemment aussi beaucoup des programmes. Comme tout mon parti, je suis ouverte à ce sujet, il reste encore un long chemin jusque-là."

La tête de liste LSAP pour les législatives sera annoncée début 2023.