Avant que "LU Alert" soit opérationnel d'ici fin 2023, le système national d'alerte va être enrichi de technologies supplémentaires.

Le nouveau système d'alerte national devrait être opérationnel avant fin 2023, ont annoncé lundi la ministre de l'Intérieur, Taina Bofferding, et le Premier ministre, Xavier Bettel. Le système "LU Alert" fonctionnera à partir d'une plateforme centrale à laquelle tous les ministères et administrations concernés auront accès et l'alerte pourra être lancée via plusieurs canaux de communication différents.

Après que l'application GouvAlert et les SMS d'alerte aient été testés ces derniers mois région par région, dans les mois à venir, des travaux seront menés sur des technologies afin d'optimiser et d'accélérer l'envoi et la réception des messages. Cela permettra, par exemple, que les gens soient avertis sur leur smartphone quand ils pénètrent dans la région concernée, même si le SMS d'alerte a déjà été envoyé plus tôt.

Les tests ont permis de constater que d'une part, les sirènes d'alerte n'étaient pas clairement audibles sur l'ensemble du territoire et d'autre part, que pour les SMS, certains délais pouvaient exister entre l'envoi et la réception, de sorte que tout le monde n'est pas alerté avec la même rapidité. Voilà pourquoi il est important de disposer de plusieurs canaux différents pour alerter la population.

Le reportage de RTL en langue luxembourgeoise: